Manège à chevaux

Manège à chevaux

C'étaient des machines fonctionnant grâce à l'énergie animale (ou humaine) qui étaient utilisées dans les moulins pour moudre les grains.

Technologie

Mots clés

manège à cheval, moulin, broyage des céréales, animal d'élevage, manège à chevaux, céréales, métier, maison de ferme, agriculture, mécanique, technologie

Extras similaires

Scènes

Village

Manège à chevaux

  • moulin - En plus des quartiers d'habitation de la famille du meunier et des salles de stockage, la machinerie du moulin se trouvait aussi dans cette partie.
  • salle de la roue - Un bâtiment circulaire au toit cônique qui abritait les engrenages.

Un manège à chevaux était un type de moulin qui se servait d'animaux comme source d'énergie au lieu de l'eau ou du vent. De tels moulins étaient construits à l'antiquité, mais ils ne se répandirent avec une nouvelle intensité qu'à la fin du Moyen-Âge et au début de l'ère moderne.

Les moulins à énergie animale se servaient de chevaux, de mules, d'ânes, de boeufs, principalement pour moudre les grains et parfois pour presser de l'huile.

Les bâtiments comportaient deux parties principales, un moulin et une salle de la roue. Certains moulins fonctionnaient à plusieurs roues.

Vue en coupe

  • arbre principal - L'arbre de l'engrenage principal. L'engrenage principal y était attaché par des rayons.
  • bloc-semelle - Le bout de l'arbre principal tournait dans cela.
  • engrenage d'entraînement - La rotation de l'engrenage principal était transmise à l'engrenage d'entraînement par les dents. Faisait tourner les meules.
  • plate-forme de pierre - Se trouvait à la fin du moulin où la salle de la roue était attachée. Il y avait une ou deux paires de meules dans la plupart des manèges à chevaux.
  • dormante - C'est la meule du bas, immobile.
  • volante - C'est la meule du haut, mobile.
  • structure d'engrenage principal - La structure qui servait à faire tourner les meules grâce à l'énergie animale.
  • toit de chaume - Comportait des faisceaux de paille, fixés aux chevrons de la charpente.
  • murs en pisé - Le pisé est un mélange de boue et de fibres végétales servant de matériau de construction. Les murs en pisé étaient construits avec différentes méthodes, comme le remplissage d'une structure de bois avec du pisé, ou à partir de briques en pisé préfabriquées.
  • poteau central - Fournissait un soutien à la partie conique supérieure de la salle de la roue. Sa partie supérieure était souvent décorée de gravures.

Le meunier ne travaillait pas seulement dans le moulin mais y vivait aussi avec sa famille. En plus des locaux d'habitation, il y avait aussi une salle de stockage dans le moulin afin de stocker tous les outils nécessaires et les produits moulus. La machinerie pour moudre (ou presser) se trouvait aussi dans cette partie.

A cause de sa grande taille, l'engrenage principal était située dans la salle de la roue, qui était rattachée au moulin. La salle de la roue était un bâtiment circulaire au toit conique.

Selon la position de l'engrenage principal, il y avait deux types de manèges à chevaux. Quand l'engrenage principal se trouvait à hauteur moyenne, les chevaux marchaient entre les rayons. Quant il était placé plus haut, les chevaux marchaient sous la structure, et quand il était placé en bas, les chevaux marchaient en dehors.

Salle de la roue

  • arbre principal - L'arbre de l'engrenage principal. L'engrenage principal y était attaché par des rayons.
  • bloc-semelle - Le bout de l'arbre principal tournait dans cela.
  • engrenage principal - Cette grande roue dentée, de plusieurs mètres de diamètre, tournait autour de l'arbre principal et le harnais des animaux était attaché à ses rayons.
  • pignon d'entraînement - La rotation de l'engrenage principal était transmis à l'engrenage d'entraînement via les dents. Ce dernier engrenage servait à faire tourner les meules.
  • plate-forme de pierre - Se trouvait à la fin du moulin où la salle de la roue était attachée. Il y avait une ou deux paires de meules dans la plupart des manèges à chevaux.
  • dormante - C'est la meule du bas, immobile.
  • volante - C'est la meule du haut, mobile.
  • poutre - L'extrémité supérieure de l'arbre principal tournait dans cette poutre.
  • anche - La structure de bois couvrait les meules et empêchait le produit moulu de déborder.
  • dents - Il y avait des centaines de dents sur le bord de l'engrenage principal. La rotation de l'engrenage principal était transmis à l'engrenage d'entraînement via les dents.
  • rayons

L'engrenage principal, faisant généralement plusieurs mètres de diamètre, était relié à l'arbre principal par des rayons. La rotation de l'engrenage principal était transmise à des engrenages d'entraînement via des centaines de dents situées sur le bord de la roue dentée. Les engrenages d'entraînement faisaient tourner l'essieu attaché à la volante, qui, en se pressant sur sa contrepartie immobile, la dormante, moulait les différents grains qui étaient versés dans l'oeil du moulin. Les meules, placées sur la plateforme de pierre, étaient couvertes d'une anche de bois qui empêchait la farine de déborder.

Animation

  • moulin - En plus des quartiers d'habitation de la famille du meunier et des salles de stockage, la machinerie du moulin se trouvait aussi dans cette partie.
  • salle de la roue - Un bâtiment circulaire au toit cônique qui abritait les engrenages.
  • arbre principal - L'arbre de l'engrenage principal. L'engrenage principal y était attaché par des rayons.
  • bloc-semelle - Le bout de l'arbre principal tournait dans cela.
  • engrenage principal - Cette grande roue dentée, de plusieurs mètres de diamètre, tournait autour de l'arbre principal et le harnais des animaux était attaché à ses rayons.
  • pignon d'entraînement - La rotation de l'engrenage principal était transmis à l'engrenage d'entraînement via les dents. Ce dernier engrenage servait à faire tourner les meules.
  • plate-forme de pierre - Se trouvait à la fin du moulin où la salle de la roue était attachée. Il y avait une ou deux paires de meules dans la plupart des manèges à chevaux.
  • dormante - C'est la meule du bas, immobile.
  • volante - C'est la meule du haut, mobile.
  • poutre - L'extrémité supérieure de l'arbre principal tournait dans cette poutre.
  • anche - La structure de bois couvrait les meules et empêchait le produit moulu de déborder.
  • dents - Il y avait des centaines de dents sur le bord de l'engrenage principal. La rotation de l'engrenage principal était transmis à l'engrenage d'entraînement via les dents.
  • rayons

Narration

Un manège à chevaux était un type de moulin qui se servait d'animaux comme source d'énergie au lieu de l'eau ou du vent. De tels moulins étaient construits à l'antiquité, mais ils ne se répandirent avec une nouvelle intensité qu'à la fin du Moyen-Âge et au début de l'ère moderne.

Les moulins à énergie animale se servaient de chevaux, de mules, d'ânes, de boeufs, principalement pour moudre les grains et parfois pour presser de l'huile.

Les bâtiments comportaient deux parties principales, un moulin et une salle de la roue.

A cause de sa grande taille, l'engrenage principal était située dans la salle de la roue, qui était rattachée au moulin. La salle de la roue était un bâtiment circulaire au toit conique.

L'engrenage principal, faisant généralement plusieurs mètres de diamètre, était relié à l'arbre principal par des rayons. La rotation de l'engrenage principal était transmise à des engrenages d'entraînement via des centaines de dents situées sur le bord de la roue dentée. Les engrenages d'entraînement faisaient tourner l'essieu attaché à la volante, qui, en se pressant sur sa contrepartie immobile, la dormante, moulait les différents grains qui étaient versés dans l'oeil du moulin. Les meules, placées sur la plateforme de pierre, étaient couvertes d'une anche de bois qui empêchait la farine de déborder.

Extras similaires

Le moulin à vent

Des engins qui transforment l'énergie du vent en d'autres formes utiles d'énergie étaient déjà utilisés au moyen âge.

Le moulin à vent

Les appareils qui convertissaient l'énergie des eaux de pluies ou des ruisseaux en formes d'énergie utiles étaient déjà en utilisation au moyen âge.

La ferme médiévale

Les fermes du Moyen Âge étaient de simples structures de plein pied construite en terre, boue et bois.

Le bourg avec droits de marché

Ces bourgs devinrent le type de villages les plus répandus dans le royaume de Hongrie vers la fin du Moyen Âge.

Comment ça marche? - La moissonneuse-batteuse

Les moissonneuses-batteuses sont des machines qui sont capables de moissonner et de battre les les grains de la récolte.

Grenier dans la vallée de l'Indus

Les Indiens de l'Antiquité construisaient d'énormes entrepôts à ventilation naturelle.

La batteuse (XIXème siècle)

Les batteuses servaient à séparer les grains de la paille.

La forge

Le travail des forgerons qui était un des premiers métiers de l'histoire est devenu encore plus important pendant le Moyen Âge.

Added to your cart.