Les voiliers

Les voiliers

Les goélettes, d'abord construites aux Pays-Bas au XVIIe siècle, servaient principalement dans la marine marchande.

Technologie

Mots clés

bateau à voile, bateau, trois-mâts, goélette, navigation, histoire moderne, transport maritime, voile, voilure, navire marchand, cuirassé, ancre, parapet, quille, coque, gouvernail, poupe, échelle de corde, voile d'artimon, mât arrière, grand mât, trinquette, premier mât, voile carrée, flèche, beaupré, voile aurique, voile hunier, direction du vent, commerce, marchand, transport, guerre, technologie

Extras similaires

Scènes

Goélette

Les goélettes furent probablement construites en premier aux Pays-Bas, au XVIIe siècle. Leur âge d'or fut le début du XVIIIe siècle aux États-Unis, puis, vers la fin du XIXe siècle, elles devinrent populaires au Royaume-Uni.
Les goélettes étaient généralement utilisées comme navires marchands, mais aussi comme navires de guerre, car elles étaient rapides et faciles à manœuvrer.

À l'origine, les goélettes étaient des vaisseaux élancés de taille moyenne. Ils faisaient entre 30 et 40 m de long, 7 à 10 de large et pouvaient transporter 200 tonnes de marchandises.
Les premières goélettes avaient deux mâts, alors que les types les plus récents en avaient jusqu'à 6. Le mât de devant était généralement plus court que les autres, le beaupré était relativement court. Le gaillard d'avant et la dunette étaient seulement à peine plus hauts que la coque.

Les voiles et les gréements des goélettes étaient simples et faciles à manœuvrer. Deux mâts supportaient les voiles auriques, les huniers étant rajoutés ensuite. Les focs triangulaires caractéristiques étaient rattachés au beaupré.

Animation

  • arc
  • ancre
  • parapet
  • quille
  • coque
  • fenêtre de la cabine
  • gouverne
  • poupe
  • échelle de Jacob (échelle de corde)
  • sommet
  • voile d'artimon
  • mât arrière
  • cordage
  • grand mât
  • trinquette
  • premier mât
  • voile carrée
  • cour
  • foc (voile avant)
  • beaupré
  • beaupré
  • arc
  • ancre
  • parapet
  • quille
  • coque
  • gouverne
  • poupe
  • gouverne
  • voile aurique
  • échelle de Jacob (échelle de corde)
  • corne
  • hunier
  • grand mât
  • cordage
  • premier mât
  • sommet
  • foc (voile avant)

Voiliers

  • trois-mâts - Ce type de voilier fut d'abord construit aux XVIIIe et XIXe siècles, et fut le plus populaire au tournant du XXe siècle. C'est le dernier type de voilier marchand.
  • goélette - Ce type de voilier fut d'abord construit aux Pays-Bas aux XVIe et XVIIe siècles, et fut principalement utilisé comme navire marchand. Elles furent les plus populaires au XIXe siècle.

Les premiers voiliers, tels que ceux construits par les Égyptiens, les Grecs, les Romains ou les Vikings, ne possédaient que de gréements carrés. Ce type de voile ne put être utilisé de manière efficace que lorsqu'il faisait du vent arrière, et il était impossible pour les navires d'avancer par une vitesse plus élevée que celle du vent.
En cas de conditions de vent défavorables, ils étaient propulsés par la force humaine à l'aide des pagaies.

Les voiles et gréements plus complexes des voiliers modernes leur permettent d'aller plus vite aussi lorsqu'il fait du vent de travers ; ils peuvent même dépasser la vitesse du vent.

Ces bateaux sont également capables d'avancer assez efficacement lorsqu'il fait du vent de face. En naviguant directement contre le vent, ils doivent zigzaguer.

Trois-mâts

Les trois-mâts sont apparus au XVIIIe siècle. Le mot trois-mâts fut utilisé par la marine britannique pour leurs voiliers qui ne rentraient pas dans d'autres catégories. Ils devinrent populaires vers l'an 1900 ; ils remplacèrent les clippers qui étaient incapables d'être compétitifs avec les bateaux à vapeur en haute mer. Grâce à la forme de leur coque et à leur gréement, ils pouvaient transporter de gros volumes de marchandises et étaient aussi rapides. Ils servaient principalement de navires marchands.

Les trois-mâts étaient des bateaux relativement élancés mais plus gros que les goélettes. Leur longueur oscillait entre les 40 et 80 m, beaupré non inclus. Ils faisaient en moyenne entre 50 et 60 m de long, entre 8 et 14 m de large.
Ils pouvaient transporter de nombreuses tonnes de marchandises. Ils avaient, comme leur nom l'indique, au minimum trois mâts. Comme les goélettes, leurs gaillards d'avant et leurs dunettes n'étaient pas beaucoup plus élevés que la coque.

Les trois-mâts avaient un système de voiles relativement complexe. Le mât arrière était gréé d'un hunier et d'une voile aurique, alors que les autres étaient gréés de façon carrée. Comme les goélettes, il y avait des focs triangulaires sur la proue et il y avait souvent des trinquettes entre les mâts.

Voile vent de face

  • direction du vent

Forces

  • force aérodynamique nette - La force exercée par le vent sur les voiles.
  • force de gîte - Composante de la force aérodynamique perpendiculaire à la trajectoire de navigation.
  • force motrice - Composante de la force aérodynamique agissant dans la direction de la trajectoire de navigation.
  • résistance de l'eau - Compense la composante de la force aérodynamique perpendiculaire à la trajectoire de navigation, ce qui empêche la dérive du bateau.

Les voiles modernes permettent aux bateaux de naviguer indépendamment de la direction du vent, même en cas de vent de face. Les navires sont capables d'avancer, car la pression de l'air est moins élevée sur le côté sous le vent de la voile que sur le côté exposé au vent. Chaque système de voiles fonctionne de la même manière. La différence de pression génère des forces toujours perpendiculaires à la surface de la voile. En général, cette direction ne correspond pas au parcours souhaité du navire. Cependant, cela ne pose aucun problème, puisque la force aérodynamique peut être divisée en deux composantes : une composante parallèle au mouvement et une compostante perpendiculaire à celui-ci. La composante de la force parallèle dirigée vers l'arc fait avancer le bateau, tandis que l'autre dirigée vers le côté du navire rencontre une résistance de l'eau, empêchant ainsi le mouvement latéral du bateau. La différence de pression sur les côtés opposés de la voile est provoquée par la voile elle-même, qui change la vitesse ainsi que la direction du vent.

Selon le théorème de Bernoulli, le changement de vitesse s'accompagne toujours d'un changement de pression. Cependant, ce théorème ne suffit pas à expliquer comment la voile fonctionne ; il existe d'autres facteurs, tels que la friction entre les couches d'air, la formation des tourbillons et la position des voiles, qui jouent un rôle important dans ce processus. Ce phénomène ressemble beaucoup à la portance aérodynamique se produisant sur les ailes de l'avion. Pourtant, le vent circulant autour des voiles est un phénomène tellement complexe que seuls les ordinateurs les plus performants peuvent le modeliser. Un bon nombre des principes aérodynamiques appliqués à la fin du XXe siècle ont été seulement refutés à cause des enquêtes scientifiques menées à l'aide de la technologie moderne. Faute de preuves scientifiques, les marins ne purent fonder leur connaissances que sur leurs expériences pendant des siècles.

Narration

Les goélettes furent probablement construites en premier aux Pays-Bas, au XVIIe siècle. Leur âge d'or fut le début du XVIIIe siècle aux États-Unis, puis, vers la fin du XIXe siècle, elles devinrent populaires au Royaume-Uni. Les goélettes étaient généralement utilisées comme navires marchands, mais aussi comme navires de guerre, car elles étaient rapides et faciles à manœuvrer.

Les trois-mâts sont apparus au XVIIIe siècle. Le mot trois-mâts fut utilisé par la marine britannique pour leurs voiliers qui ne rentraient pas dans d'autres catégories. Ils devinrent populaires vers l'an 1900 ; ils remplacèrent les clippers qui étaient incapables d'être compétitifs avec les bateaux à vapeur en haute mer. Grâce à la forme de leur coque et à leur gréement, ils pouvaient transporter de gros volumes de marchandises et étaient aussi rapides. Ils servaient principalement de navires marchands.

À l'origine, les goélettes étaient des vaisseaux élancés de taille moyenne. Ils faisaient entre 30 et 40 m de long, 7 à 10 de large et pouvaient transporter 200 tonnes de marchandises.
Les premières goélettes avaient deux mâts, alors que les types les plus récents en avaient jusqu'à 6. Le mât de devant était généralement plus court que les autres, le beaupré était relativement court. Le gaillard d'avant et la dunette étaient seulement à peine plus hauts que la coque.

Les trois-mâts étaient des bateaux relativement élancés mais plus gros que les goélettes. Leur longueur oscillait entre les 40 et 80 m, beaupré non inclus. Ils faisaient en moyenne entre 50 et 60 m de long, entre 8 et 14 m de large. Ils pouvaient transporter de nombreuses tonnes de marchandises. Ils avaient comme leur nom l'indique, au minimum trois mâts. Comme les goélettes, leurs gaillards d'avant et leurs dunettes n'étaient pas beaucoup plus élevés que la coque.

Les voiles et les gréements des goélettes étaient simples et faciles à manœuvrer. Deux mâts supportaient les voiles auriques, les huniers étant rajoutés ensuite. Les focs triangulaires caractéristiques étaient rattachés au beaupré.

Les trois-mâts avaient un système de voiles relativement complexe. Le mât arrière était gréé d'un hunier et d'une voile aurique, alors que les autres étaient gréés de façon carrée. Comme les goélettes, il y avait des focs triangulaires sur la proue et il y avait souvent des trinquettes entre les mâts.

Extras similaires

Bateau de guerre anglais (XVIIIe siècle)

Les bateaux à voile anglais étaient les meilleurs bateaux entre le XVIIe et le XIXe siècle.

L'histoire des migrations humaines

La migration de grandes populations humaines a commencé à l'antiquité.

L'Opéra de Sydney (1973)

À cause de son design et de sa localisation, l'opéra de la ville australienne est l'un des opéras les plus extraordinaires du monde.

La Bataille de Trafalgar (1805)

La Flotte Royale britannique dirigée par l'Amiral Lord Nelson a battu les flottes espagnoles et françaises combinées lors de la bataille navale qui s'est...

Le canon naval (XVIIe siècle)

Les canons étaient aussi utilisés lors des combats maritimes.

Le catamaran polynésien

Les polynésiens se déplaçaient sur de longues distances avec leurs catamarans.

Le pétrolier

Les pétroliers sont apparus à la fin du XIXe siècle ; ils font aujourd'hui partie des plus gros navires.

Le voyage légendaire de Charles Darwin

Le voyage légendaire de Darwin à bord du HMS Beagle à joué un rôle crucial dans le développement de la théorie de l'évolution.

Les instruments de navigation du passé

De nombreux instruments ingénieux ont été inventés au fil des siècles pour faciliter la navigation sur les mers et océans.

Les lois du mouvement de Newton

Cette animation illustre les trois lois du mouvement de Isaac Newton qui ont posé les bases de la mécanique classique.

Quinquérème (IIIe siècle avant JC)

Le navire de guerre aux nombreuses rangées de rameurs était le navire de guerre typique de la période hellénistique.

Santa Maria (15ième siècle)

La caraque de trois mâts appelée «Santa Maria» était le navire amiral des voyages de Cristophe Colomb.

Voilier de l'Égypte ancienne

Les voiliers fluviaux et maritimes de l'Égypte ancienne avaient un seul mât et des rames.

Bateau à voile traditionnel arabe (Sambouk)

Le plus grand type de bateau à voile arabe, il était le plus communément utilisé comme navire de commerce dans le golfe Persique.

Drakkar viking (Xe siècle)

Ces excellents constructeurs de bateaux et marins voyageaient sur de grandes distances par la mer et les fleuves.

La birème (bateau de guerre à rames de l’antiquité)

Une birème est un ancien type de bateau de guerre, avec un arc pointu caractéristique et deux ponts de rameurs, utilisé par de nombreuses armées.

La lutte des Pays-Bas contre la mer, XVIIe siècle.

Les habitants de la partie nord des Pays-Bas ont dominé la mer avec succès depuis le Moyen-Âge.

Navire marchand de la Grèce antique

Les Grecs anciens devinrent les « charretiers de la mer » grâce à leurs bateaux à voile développés.

La colonisation européenne de l'Amérique (jusqu'en 1763)

De nombreux pays européens ont participé à la conquête du Nouveau Monde, ce qui fit de l'Amérique un continent multicolore.

Le bateau à vapeur (1846)

Le premier bateau à vapeur de Hongrie est entré en service en 1846.

Le Titanic (1912)

Le RMS Titanic était le plus grand paquebot de passagers au début du XXe siècle.

Added to your cart.