Les tornades

Les tornades

Les tornades, à la vie courte mais à la puissance extrême, peuvent causer de graves dégâts.

Géographie

Mots clés

tornade, twister, tourbillon, super cellule, nuage, entonnoir, vent, averse, cyclone, air, marée montante, destruction, pluie, grêle, tuba, front météorologique, géographie physique, géographie, nature, _javasolt

Extras similaires

Scènes

Tornade

  • tornade
  • nuage-mur
  • chemin des dégâts
  • bâtiments endommagés
  • bâtiments indemnes

Les tornades sont des colonnes d'air en rotation rapide qui sont en contact à la fois avec la surface terrestre et avec un nuage cumulonimbus. Le diamètre des tornades varie de plusieurs mètres à plusieurs kilomètres. Bien que les tornades existent pendant un court laps de temps, elles peuvent être extrêmement puissantes et causer de graves dégâts.

Zones à risque

  • Océan Pacifique
  • Océan Atlantique
  • Océan Indien
  • Mer Arctique
  • air chaud - Les masses d'air chaud et humide parcourent la surface depuis le Sud.
  • air froid - Un courant d'air à haute altitude amène des masses d'air froid depuis l'Ouest.
  • Afrique
  • Antarctique
  • Australie et Océanie
  • Asie
  • Amérique du Sud
  • Amérique du Nord
  • Europe

Les tornades peuvent se former sur tous les continents sauf en Antarctique. La plupart des tornades se produisent cependant dans les Grandes Plaines des Etats-Unis à cause des caractéristiques géographiques de la région. Des masses d'air aux différentes propriétés se rencontrent dans cette région: l'air froid et sec provenant de l'ouest se mélange avec l'air chaud et humide provenant du Golfe du Mexique au sud.

Formation de supercellules

  • air chaud
  • air froid
  • ascendance
  • rue de nuages horizontale
  • rue de nuages verticale
  • rotation cyclonique
  • averse de grêle
  • pluie

La majorité des tornades proviennent des orages tournants appelés supercellules, qui, à leur tour, peuvent se former à partir de cumulonimbus en présence d'ascendances convectives puissantes.

La différence de vitesse et de sens du vent à différentes altitudes, un phénomène qu'on appelle cisaillement, crée une rue de nuage horizontale parallèle au sol. Quand l'ascendance convective de l'orage aspire vers le haut une partie de la rue de nuages horizontale, une «boucle» se forme et l'ascendance se divise en un couple de spirales à rotation contraire.

C'est généralement la spirale qui tourne de manière cyclonique, c'est-à-dire dans le sens contraire des aiguilles d'une montre dans l'Hémisphère nord et dans le sens des aiguilles d'une montre dans l'Hémisphère sud, qui devient plus puissante, alors que l'autre s'éteint. Cette ascendance en rotation cyclonique est appelée mésocyclone. Quand elle se forme, le cumulonimbus atteint l'état de supercellule.

Tornadogenèse

  • ascendance - L'air sur l'extérieur de la tornade se déplace vers le haut.
  • descendance - Au centre, l'air se déplace vers le sol, et remplace l'air qui se déplace vers le haut.
  • poussière
  • entonnoir

Les tornades peuvent se former quand le mésocyclone reçoit un approvisionnement d'air chaud et humide depuis la surface. En même temps, une descendance est présente au centre du mésocyclone.

La spirale verticale s'étendant vers le sol, l'air en rotation est aspiré vers l'intérieur et l'axe de rotation ce qui l'accélère. S'il devient assez rapide, un entonnoir se forme à partir de la supercellule. Si l'entonnoir atteint le sol, on l'appelle tornade.

La tornade aspire la poussière et les débris du sol, ce qui rend la partie inférieur de l'entonnoir plus sombre.

Dans la plupart des cas, l'intensité de la tornade, ainsi que son diamètre, diminue rapidement. Enfin, la tornade disparait complètement.

Évaluation

  • EF0 - Dégâts potentiels : certains dégâts sur les cheminées ; branches tombant des arbres ; arbres peu enracinés qui tombent.
  • EF1 - Dégâts potentiels : dégâts majeurs sur les toits ; fenêtres cassées ; certains dégâts sur les portes ; mobile-homes renversés.
  • EF2 - Dégâts potentiels : toits totalement arrachés ; mobile-homes démolis ; grands arbres déracinés ; les petits objets deviennent de dangereux missiles.
  • EF3 - Dégâts potentiels : des étages entiers arrachés des hauts édifices ; trains renversés ; la plupart des arbres déracinés.
  • EF4 - Dégâts potentiels : les maisons en dur sont détruites ; les structures aux fondations faibles sont soufflées ; les voitures s'envolent.
  • EF5 - Dégâts potentiels : les bâtiments en béton armé à plusieurs étages s'effondrent, les voitures deviennent des missiles et son soufflées dans l'air.
  • 105-137 km/h
  • 138-178 km/h
  • 179-218 km/h
  • 219-266 km/h
  • 267-321 km/h
  • ˃ 322 km/h
  • faible
  • moyen
  • fort
  • sévère
  • dévastateur
  • incroyable

La plupart des tornades ne durent que quelques minutes. Cependant, elles peuvent quand même engendrer de graves dégâts. Les trois quarts des tornades n'atteignent pas la vitesse de 180 km/h. À cette vitesse, elles ne causent que des dégâts modérés. Cependant, certaines tornades atteignent plusieurs centaines de km/h et peuvent engendrer des destructions massives, comme la destruction d'édifices.

L'Échelle de Fujita améliorée, une version modifiée de l'Échelle de Fujita, qui fut créée par un météorologue Japonais, est utilisée pour caractériser les tornades. Elle comporte six catégories basées sur l'intensité et les dommages générés.

Animation

Narration

Les tornades sont des colonnes d'air en rotation rapide qui sont en contact à la fois avec la surface terrestre et avec un nuage cumulonimbus. Le diamètre des tornades varie de plusieurs mètres à plusieurs kilomètres. Bien que les tornades existent pendant un court laps de temps, elles peuvent être extrêmement puissantes et causer de graves dégâts.

Les tornades peuvent se former sur tous les continents sauf en Antarctique. La plupart des tornades se produisent cependant dans les Grandes Plaines des Etats-Unis à cause des caractéristiques géographiques de la région. Des masses d'air aux différentes propriétés se rencontrent dans cette région: l'air froid et sec provenant de l'ouest se mélange avec l'air chaud et humide provenant du Golfe du Mexique au sud.

La majorité des tornades proviennent des orages tournants appelés supercellules, qui, à leur tour, peuvent se former à partir de cumulonimbus en présence d'ascendances convectives puissantes.

La différence de vitesse et de sens du vent à différentes altitudes, un phénomène qu'on appelle cisaillement, crée une rue de nuage horizontale parallèle au sol. Quand l'ascendance convective de l'orage aspire vers le haut une partie de la rue de nuages horizontale, une «boucle» se forme et l'ascendance se divise en un couple de spirales à rotation contraire.

C'est généralement la spirale qui tourne de manière cyclonique, c'est-à-dire dans le sens contraire des aiguilles d'une montre dans l'Hémisphère nord et dans le sens des aiguilles d'une montre dans l'Hémisphère sud, qui devient plus puissante, alors que l'autre s'éteint. Cette ascendance en rotation cyclonique est appelée mésocyclone. Quand elle se forme, le cumulonimbus atteint l'état de supercellule.

Les tornades peuvent se former quand le mésocyclone reçoit un approvisionnement d'air chaud et humide depuis la surface. En même temps, une descendance est présente au centre du mésocyclone.

La spirale verticale s'étendant vers le sol, l'air en rotation est aspiré vers l'intérieur et l'axe de rotation ce qui l'accélère. S'il devient assez rapide, un entonnoir se forme à partir de la supercellule. Si l'entonnoir atteint le sol, on l'appelle tornade.

La tornade aspire la poussière et les débris du sol, ce qui rend la partie inférieur de l'entonnoir plus sombre.

Dans la plupart des cas, l'intensité de la tornade, ainsi que son diamètre, diminue rapidement. Enfin, la tornade disparait complètement.

La plupart des tornades ne durent que quelques minutes. Cependant, elles peuvent quand même engendrer de graves dégâts. Les trois quarts des tornades n'atteignent pas la vitesse de 180 km/h. À cette vitesse, elles ne causent que des dégâts modérés. Cependant, certaines tornades atteignent plusieurs centaines de km/h et peuvent engendrer des destructions massives, comme la destruction d'édifices.

L'Échelle de Fujita améliorée, une version modifiée de l'Échelle de Fujita, qui fut créée par un météorologue Japonais, est utilisée pour caractériser les tornades. Elle comporte six catégories basées sur l'intensité et les dommages générés.

Extras similaires

La circulation atmosphérique

La différence de température entre les zones polaires et équatoriales causent la circulation atmosphérique, qui est affectée par un certain nombre de...

La formation de nuages, les types de nuages

Les eaux de surface forment des nuages de différentes formes en s'évaporant, et elles retombent à la surface en tant que précipitations.

Les cyclones et anticyclones des latitudes moyennes

Les cyclones sont de vastes étendues d'air en circulation avec des pluies et des nuages se formant en leurs centres.

Les cyclones tropicaux

Les cyclones sont de vastes étendues d'air tourbillonnant à l'intérieur desquelles des nuages et des précipitations se forment.

Front froid, front chaud

Les fronts froids et chauds se forment là où des masses d'air froides et chaudes se rencontrent.

La structure de la Terre (niveau intermédiaire)

La Terre est composée de nombreuses couches sphériques.

Les éclairs

Un éclair est une décharge électrostatique soudaine accompagnée par un son appelé tonnerre.

Les vents locaux

Les types de vents locaux les plus importants sont les brises littorales, la brise de montagne ainsi que les vents de type foehn.

L'activité volcanique

L'animation illustre les différents types d'éruptions volcaniques.

Le tremblement de terre

Un tremblement de terre, ou séisme, est un des phénomènes naturels les plus dévastateurs.

Le tsunami

Les tsunamis sont de très hautes vagues dont la force destructrice est immense.

Added to your cart.