Le siège de Belgrade (4 au 22 juillet 1456)

Le siège de Belgrade (4 au 22 juillet 1456)

Ce fut une bataille majeure des guerres ottomano-hongroises du XVe siècle. Sa mémoire est préservée par les cloches de midi qui sonnent encore chaque jour dans les églises du monde.

Histoire

Mots clés

Nándorfehérvár, Siège de Belgrade, Hunyadi, Mehmed II, bataille, Victory, Szilágyi Mihály, Capistran, Turco-Hongrois, cloches de midi, château, siège du château, sonnerie, Turc, croisé, armée, camp, Danube, Sava, siège, Moyen-Âge, histoire

Extras similaires

Scènes

Belgrade et ses environs

  • Armée de Hunyadi
  • Troupes de croisés
  • Camp de croisés
  • Nándorfehérvár (Belgrade)
  • Canons ottomans
  • Blocus naval ottoman
  • Camp ottoman
  • Zemun
  • N
  • Danube
  • Sava

Déroulement de la bataille

  • Armée de Hunyadi
  • Troupes de croisés
  • Camp de croisés
  • Nándorfehérvár (Belgrade)
  • Canons ottomans
  • Blocus naval ottoman
  • Camp ottoman
  • Zemun
  • N

Narration

1ere étape

Les ottomans débutèrent le siège du château en tirant au canon le 4 juillet 1456. Ils formèrent un blocus naval sur le Danube (en amont de la ville de Zimony, ou Zemun, proche de Belgrade). La flotte chrétienne essaya de briser le blocus le 14 juillet. L'armée hongroise dirigée par János Hunyadi et Jean de Capistran se déplaça parallèlement à la flotte chrétienne le long de la rivière. Une bataille statique s'ensuivit, mais les nouveaux bateaux envoyés par Mihály Szilágyi, capitaine de la forteresse de Belgrade, aidèrent les chrétiens à briser le blocus. Hunyadi réussit à entrer dans le château pendant que Jean de Capistran installait son camp près de la rivière Save, en face du camp ottoman.

2e étape

Le sultan Mehmet II ordonna l'attaque décisive le 21 juillet. Hunyadi commanda 4000 croisés supplémentaires pour défendre le château, portant le nombre de défenseurs à environ 20 000. L'armée ottomane consistait de 40 000 à 50 000 soldats.
Les défenseurs abandonnèrent bientôt la ville et se rétractèrent vers la forteresse. La bataille désespérée qui s'ensuivit se termina par une victoire des Hongrois. Le matin du 22 juillet, tous les ottomans avaient été expulsés de la ville.

3e étape

Le sultan ordonna à l'armée ottomane d'arrêter les hostilités. Bien que Jean de Capistran et Hunyadi l'interdirent, les défenseurs hongrois et quelques croisés attaquèrent les Ottomans, ce qui força Mehmet II à lancer une contre-attaque. Cependant, il laissa son artillerie sans protection. Hunyadi s'échappa du château avec la cavalerie lourde et s'empara des canons ottomans. Les cavaliers spahis ottomans se trouvèrent donc entre le marteau et l'enclume. Les croisés capturèrent le camp ottoman. En protégeant le Sultan, les Ottomans s'enfuirent dans la panique, laissant leur équipement derrière, sous le château.

Extras similaires

Belgrade (XVe siècle)

Le château de Belgrade (Nandorfehérvar) était l'un des éléments les plus importants de la chaîne de forteresses frontalières de Hongrie.

Le Sultan ottoman

Le chef de l'Empire Ottoman était le sultan, seigneur de la vie et de la mort.

Soldats Ottomans (XVIème siècle)

L'armée ottomane comprenait des janissaires (guerriers payés) et des spahis (chevaliers vassaux).

Fonctionnement du canon (XVIIIe siècle)

Parmis les armes à feu rencontrées au début de l'époque moderne, le canon, qu'on pouvait utiliser aussi bien sur la terre ferme que sur l'eau, était d'une...

Armée hongroise du XVe siècle (cavalerie)

C'est l'une des unités principales de l'Armée noire de Matthias Corvin.

Armée hongroise du XVe siècle (infanterie)

C'est une des unités principales de l'Armée noire de Matthias Corvin.

Fête royale (XVe siècle)

La seconde femme de Mathias Corvinus, roi de Hongrie, était Béatrice d'Aragon.

Palais royal médiéval (Visegrád, Hongrie, XVe siècle)

Le magnifique palais fut commandé par Charles Ier de Hongrie, et reçut sa forme finale lors du règne du roi Mathias Corvin.

Bataille de Muhi (le 11 et 12 avril 1241)

La défaite dévastatrice des Hongrois dans la bataille contre les Mongols fut le résultat de nombreuses mauvaises décisions.

La bataille d'Hastings (1066)

La bataille se termina par la victoire de l'armée normande de Guillaume le Conquérant sur les Anglais.

La bataille de Mohacs (le 29 août 1526)

La défaite dévastatrice lors de la bataille contre les Ottomans signala la fin d'une ère de l'histoire hongroise.

La bataille de Varna (1444)

Ladislas, roi de Hongrie est mort lors de la bataille de Varna perdue contre les Ottomans.

Les tactiques des envahisseurs hongrois (IXe et Xe siècles)

Les tactiques de la cavalerie légère hongroise incluaient la feinte de retraite et la tentation faite à leurs ennemis de casser leurs rangs, après quoi ils...

Topographie historique (batailles, histoire hongroise)

Situe les endroits des grandes batailles de l'histoire hongroise sur une carte vierge.

Fortification de terre (Hongrie)

C'est une fortification de terre triangulaire, tulisée par le chef d'une des anciennes tribus hongroise à l'époque de la conquête.

La bataille de Lépante (1571)

La flotte ottomane a subi une défaite catastrophique contre la flotte de la Sainte Ligue.

La roue de feu

Les défenseurs du château d'Eger inventèrent une arme mortelle, une roue à eau remplie d'huile et de poudre à canon, qui s'avéra efficace contre les...

Added to your cart.