Le pétrolier

Le pétrolier

Les pétroliers sont apparus à la fin du XIXe siècle ; ils font aujourd'hui partie des plus gros navires.

Technologie

Mots clés

pétrolier, gisement de pétrole, pollution, catastrophe naturelle, transport, pétrole, catastrophe, transport maritime, transport maritine, pont, radar, passerelle flottante, bateau, océan, mer, économie, technologie

Extras similaires

Scènes

Pétrolier

Le transport maritime est le principal moyen de transport depuis l'Antiquité. Bien qu'au début de l'âge moderne (une conséquence des grandes découvertes géographiques) les formes de transport marin aient été complètement transformées, le transport par bateau a été révolutionné lors de la seconde moitié du XXe siècle.

Le premier tanker conçu pour transporter du liquide fut construit dans les années 1880. Puis, après la Seconde Guerre mondiale, un grand nombre de tankers et de porte-conteneurs furent produits pour transporter des liquides en vrac (principalement du pétrole brut) ainsi que d'énormes quantités de divers biens dans des conteneurs intermodaux.

L'apparition de ce nouveau type de navire a engendré une diminution des pertes de charges, du temps de chargement et des coûts. Ces bateaux gigantesques voyagent partout dans le monde, et le seul problème est la longueur des délais de livraison. Leurs routes commencent et s'achèvent dans des ports gigantesques.

Vue de dessus

La longueur moyenne des pétroliers est comprise entre 200 et 400 mètres, leur largeur d'environ 30 à 70 m et leur tirant d'eau de 15 à 30 mètres. Leur vitesse se situe entre 15 et 16 nœuds (28-30 km/h).

La chose la plus importante à considérer dans la conception de la coque est d'assurer équilibre et sûreté, en maximisant la capacité de cargaison. Les plus grands pétroliers ont été construits dans les années 1970, en partie pour des raisons économiques (prix élevé du pétrole) et aussi pour des raisons politiques (la fermeture du canal de Suez). Le plus grand des pétroliers est le Seawise Giant, de 456 mètres, qui a été construit en 1979.

Pont

Actuellement, les pétroliers sont le second moyen le plus important de transport de pétrole après les oléoducs. La chose la plus importante à prendre en compte lors de la conception de la coque est sa fonctionnalité et sa sûreté. Le pont, la cabine de l'équipage et les réservoirs à pétrole se trouvent tous à l'arrière du navire, alors que la cargaison et le ballaste occupent la plus grande partie du bateau. La plus grande partie du pont est plate avec des canalisations, des tuyaux à pétrole, des valves et une passerelle.

Taille

  • Types - DWT : port en lourd, une mesure de la masse maximale qu'un bateau peut transporter en toute sécurité, comportant la masse combinée de la marchandise, du carburant, du ballaste, de l'eau douce, et de l'équipage. Ne comprend pas la masse du bateau.
  • Capacité
  • Panamax : 60 000 – 80 000 DWT
  • Aframax : 80 000 – 120 000 DWT
  • Suezmax : 120 000 – 200 000 DWT
  • VLCC : 200 000 – 315 000 DWT
  • ULCC : 315 000 – 520 000 DWT
  • 3 975 000 - La quantité de voitures au réservoir de 60 L qui peuvent être remplies à partir de la marchandise d'un tanker de taille Suezmax.

Les pétroliers sont classés en catégories de taille. Les supertankers, y compris les VLCC (très grands transporteurs de brut) et les ULCC (transporteurs de brut ultra grands), ne peuvent s'amarrer que dans quelques ports du monde. Du fait de leur taille, ces navires ne peuvent traverser que certains détroits. Par contre, les plus petits tankers, y compris Panamax, Aframax et Suezmax, peuvent s'amarrer dans les ports moins grands et traverser les détroits plus petits. (Leurs noms se réfèrent à leurs trajectoires, c'est-à-dire le canal ou le détroit qu'ils peuvent traverser).

Accidents

  • Accidents pétroliers majeurs
  • Atlantic Empress - Quantité de pétrole déversée: 287 000 tonnes, date de l'accident : 19 juillet 1979
  • ABT Summer - Quantité de pétrole déversée : 260 000 tonnes, date de l'accident : 28 mai 1991
  • Castillo de Bellver - Quantité de pétrole déversée : 252 000 tonnes, date de l'accident : 8 juin 1983
  • Amoco Cadiz - Quantité de pétrole déversée : 223 000 tonnes, date de l'accident : 16 mars 1978
  • Haven - Quantité de pétrole déversée : 144 000 tonnes, date de l'accident : 11 avril 1991
  • Odyssey - Quantité de pétrole déversée : 132 000 tonnes, date de l'accident : 10 novembre 1988
  • Torrey Canyon - Quantité de pétrole déversée : 119 000 tonnes, date de l'accident : 18 mars 1967
  • Sea Star - Quantité de pétrole déversée : 115 000 tonnes, date de l'accident : 19 décembre 1972
  • Urquiola - Quantité de pétrole déversée : 100 000 tonnes, date de l'accident : 12 mai 1976
  • Irenes Serenade - Quantité de pétrole déversée : 100 000 tonnes, date de l'accident : 23 février 1980
  • Hawaiian Patriot - Quantité de pétrole déversée : 95 000 tonnes, date de l'accident : 23 février 1977
  • Independenta - Quantité de pétrole déversée : 95 000 tonnes, date de l'accident : 15 novembre 1979
  • Jakob Maersk - Quantité de pétrole déversée : 88 000 tonnes, date de l'accident : 29 janvier 1975
  • M/V Braer - Quantité de pétrole déversée : 85 000 tonnes, date de l'accident : 5 janvier 1993
  • Khark5 - Quantité de pétrole déversée : 80 000 tonnes, date de l'accident : 19 décembre 1989
  • Aegean Sea - Quantité de pétrole déversée : 74 000 tonnes, date de l'accident : 3 décembre 1992
  • Sea Empress - Quantité de pétrole déversée : 72 000 tonnes, date de l'accident : 15 février 1996
  • Nova - Quantité de pétrole déversée : 70 000 tonnes, date de l'accident : 6 décembre 1985
  • Katina P. - Quantité de pétrole déversée : 67 000 tonnes, date de l'accident : 19 avril 1992
  • M/V Prestige - Quantité de pétrole déversée : 64 000 tonnes, date de l'accident : 15 novembre 2002
  • Exxon Valdez - Quantité de pétrole déversée : 37 000 tonnes, date de l'accident : 23 janvier 1989
  • Hebei Spirit - Quantité de pétrole déversée : 11 000 tonnes, date de l'accident : 7 décembre 2007

Animation

  • Øresund
  • Bosphore
  • Canal de Suez
  • Détroit d'Ormuz
  • Bab-el-Mandeb
  • Détroit de Malacca
  • Canal de Panama
  • Cap de Bonne Espérance
  • Péninsule arabique
  • Nigeria
  • Libye
  • Venezuela
  • Champ pétrolifère de la mer du Nord
  • Accidents pétroliers majeurs
  • Atlantic Empress - Quantité de pétrole déversée: 287 000 tonnes, date de l'accident : 19 juillet 1979
  • ABT Summer - Quantité de pétrole déversée : 260 000 tonnes, date de l'accident : 28 mai 1991
  • Castillo de Bellver - Quantité de pétrole déversée : 252 000 tonnes, date de l'accident : 8 juin 1983
  • Amoco Cadiz - Quantité de pétrole déversée : 223 000 tonnes, date de l'accident : 16 mars 1978
  • Haven - Quantité de pétrole déversée : 144 000 tonnes, date de l'accident : 11 avril 1991
  • Odyssey - Quantité de pétrole déversée : 132 000 tonnes, date de l'accident : 10 novembre 1988
  • Torrey Canyon - Quantité de pétrole déversée : 119 000 tonnes, date de l'accident : 18 mars 1967
  • Sea Star - Quantité de pétrole déversée : 115 000 tonnes, date de l'accident : 19 décembre 1972
  • Urquiola - Quantité de pétrole déversée : 100 000 tonnes, date de l'accident : 12 mai 1976
  • Irenes Serenade - Quantité de pétrole déversée : 100 000 tonnes, date de l'accident : 23 février 1980
  • Hawaiian Patriot - Quantité de pétrole déversée : 95 000 tonnes, date de l'accident : 23 février 1977
  • Independenta - Quantité de pétrole déversée : 95 000 tonnes, date de l'accident : 15 novembre 1979
  • Jakob Maersk - Quantité de pétrole déversée : 88 000 tonnes, date de l'accident : 29 janvier 1975
  • M/V Braer - Quantité de pétrole déversée : 85 000 tonnes, date de l'accident : 5 janvier 1993
  • Khark5 - Quantité de pétrole déversée : 80 000 tonnes, date de l'accident : 19 décembre 1989
  • Aegean Sea - Quantité de pétrole déversée : 74 000 tonnes, date de l'accident : 3 décembre 1992
  • Sea Empress - Quantité de pétrole déversée : 72 000 tonnes, date de l'accident : 15 février 1996
  • Nova - Quantité de pétrole déversée : 70 000 tonnes, date de l'accident : 6 décembre 1985
  • Katina P. - Quantité de pétrole déversée : 67 000 tonnes, date de l'accident : 19 avril 1992
  • M/V Prestige - Quantité de pétrole déversée : 64 000 tonnes, date de l'accident : 15 novembre 2002
  • Exxon Valdez - Quantité de pétrole déversée : 37 000 tonnes, date de l'accident : 23 janvier 1989
  • Hebei Spirit - Quantité de pétrole déversée : 11 000 tonnes, date de l'accident : 7 décembre 2007
  • Types - DWT : port en lourd, une mesure de la masse maximale qu'un bateau peut transporter en toute sécurité, comportant la masse combinée de la marchandise, du carburant, du ballaste, de l'eau douce, et de l'équipage. Ne comprend pas la masse du bateau.
  • Capacité
  • Panamax : 60 000 – 80 000 DWT
  • Aframax : 80 000 – 120 000 DWT
  • Suezmax : 120 000 – 200 000 DWT
  • VLCC : 200 000 – 315 000 DWT
  • ULCC : 315 000 – 520 000 DWT
  • 3 975 000 - La quantité de voitures au réservoir de 60 L qui peuvent être remplies à partir de la marchandise d'un tanker de taille Suezmax.

Structure

  • arc
  • gouvernail
  • radar
  • feu de mât
  • cheminée
  • passerelle
  • hélice
  • oléoducs

Vue en coupe

Le pétrolier Exxon Valdez a sombré en 1989 près des côtes de l'Alaska, rejetant environ 37 000 tonnes de pétrole dans l'eau. Ceci conduisit à l'introduction des navires à double coque et à leur utilisation depuis lors. Avec cette nouvelle conception, le pétrole est pompé dans la coque interne, ce qui protège l'environnement de la pollution en cas d'accident. Quand la soute à cargaison est pleine, les réservoirs de ballaste dans les espaces interstitiels de la double coque sont vides, et quand la soute est vide ou partiellement pleine, les réservoirs à ballaste sont remplis d'une certaine quantité d'eau.

Routes

  • Øresund
  • Bosphore
  • Canal de Suez
  • Détroit d'Ormuz
  • Bab-el-Mandeb
  • Détroit de Malacca
  • Canal de Panama
  • Cap de Bonne Espérance
  • Péninsule arabique
  • Nigeria
  • Libye
  • Venezuela
  • Champ pétrolifère de la mer du Nord

Narration

Le transport maritime est le principal moyen de transport depuis l'Antiquité. Bien qu'au début de l'âge moderne (une conséquence des grandes découvertes géographiques) les formes de transport marin aient été complètement transformées, le transport par bateau a été révolutionné lors de la seconde moitié du XXe siècle.

Le premier tanker conçu pour transporter du liquide fut construit dans les années 1880. Puis, après la Seconde Guerre mondiale, un grand nombre de tankers et de porte-conteneurs furent produits pour transporter des liquides en vrac ainsi que d'énormes quantités de divers biens dans des conteneurs intermodaux.

L'apparition de ce nouveau type de navire a engendré une diminution des pertes de charges, du temps de chargement et des coûts. Ces bateaux gigantesques voyagent partout dans le monde et le seul problème est la longueur des délais de livraison. Leurs routes commencent et s'achèvent dans des ports gigantesques.

La longueur moyenne des pétroliers est comprise entre 200 et 400 mètres, leur largeur d'environ 30 à 70 m et leur tirant d'eau de 15 à 30 mètres. Leur vitesse se situe entre 15 et 16 nœuds.

La chose la plus importante à considérer dans la conception de la coque est d'assurer équilibre et sûreté, en maximisant la capacité de cargaison. Les plus grands pétroliers ont été construits dans les années 1970, en partie pour des raisons économiques et aussi pour des raisons politiques. Le plus grand des pétroliers est le Seawise Giant, de 456 mètres, qui a été construit en 1979.

Actuellement, les pétroliers sont le second moyen le plus important de transport de pétrole après les oléoducs. La chose la plus importante à prendre en compte lors de la conception de la coque est sa fonctionnalité et sa sûreté. Le pont, la cabine de l'équipage et les réservoirs à pétrole se trouvent tous à l'arrière du navire, alors que la cargaison et le ballaste occupent la plus grande partie du bateau. La plus grande partie du pont est plate avec des canalisations, des tuyaux à pétrole, des valves et une autre passerelle.

Le pétrolier Exxon Valdez a sombré en 1989 près des côtes de l'Alaska, rejetant environ 37 000 tonnes de pétrole dans l'eau. Ceci conduisit à l'introduction des navires à double coque et à leur utilisation depuis lors. Avec cette nouvelle conception, le pétrole est pompé dans la coque interne, ce qui protège l'environnement de la pollution en cas d'accident. Quand la soute à cargaison est pleine, les réservoirs de ballaste dans les espaces interstitiels de la double coque sont vides, et quand la soute est vide ou partiellement pleine, les réservoirs à ballaste sont remplis d'une certaine quantité d'eau.

Les pétroliers sont classés en catégories de taille. Les supertankers, y compris les VLCC et les ULCC, ne peuvent s'amarrer que dans quelques ports du monde. Du fait de leur taille, ces navires ne peuvent traverser que certains détroits. Par contre, les plus petits tankers, y compris Panamax, Aframax et Suezmax, peuvent s'amarrer dans les ports moins grands et traverser les détroits plus petits.

Extras similaires

Le port

Les ports doivent fournir l'infrastructure et les services nécessaires à l'industrie et au transport maritimes.

Les réseaux de transports

Cette animation présente les routes aériennes, maritimes et terrestres principales ainsi que les nœuds de transport.

Porte-conteneurs

Les routes commerciales maritimes de porte-conteneurs qui sont apparues et étendues après la Seconde Guerre mondiale forment un réseau global.

La plate-forme pétrolière

Un grand tuyau placé au centre de la tour pénètre le fond marin jusqu´à ce qu´il rencontre une couche contenant du pétrole.

La raffinerie de pétrole

Les produits du raffinage du pétrole consistent par exemple du gazole, de l'essence et des lubrifiants.

Le Canal de Panama

Le Canal de Panama est une voie navigable artificielle créée pour raccourcir les routes entre l'Océan Pacifique et l'Océan Atlantique.

Le Canal de Suez

Le Canal de Suez est une voie navigable artificielle reliant la Mer Rouge et la Mer Méditerranée.

Le fonctionnement des puits de pétrole

Des machines qui pompent le pétrole brut vers la surface.

Le phare

Les phares servent d'aide à la navigation proche des côtes.

Le Tunnel Sous la Manche

Le Tunnel Sous la Manche est un tunnel ferroviaire de 50,5 km de long reliant le Royaume-Uni et la France, en passant sous la Manche.

RMS Queen Mary 2 (2003)

Le plus grand paquebot au moment de sa construction.

Cuirassé (HMS Dreadnought, 1906)

Le HMS Dreadnought révolutionna la construction de cuirassés au XXème siècle.

Jonque

C'est un bateau à voile avec des voiles au trois quarts caractéristiques, utilisé à des fins militaires et commerciales.

La birème (bateau de guerre à rames de l’antiquité)

Une birème est un ancien type de bateau de guerre, avec un arc pointu caractéristique et deux ponts de rameurs, utilisé par de nombreuses armées.

Le bateau à vapeur (1846)

Le premier bateau à vapeur de Hongrie est entré en service en 1846.

Le Titanic (1912)

Le RMS Titanic était le plus grand paquebot de passagers au début du XXe siècle.

Les voiliers

Les goélettes, d'abord construites aux Pays-Bas au XVIIe siècle, servaient principalement dans la marine marchande.

North River Steamboat (Clermont) (1807)

L'ingénieur Américain Robert Fulton créa le premier bateau à vapeur opérationnel.

Santa Maria (15ième siècle)

La caraque de trois mâts appelée «Santa Maria» était le navire amiral des voyages de Cristophe Colomb.

USS Missouri (Etats-Unis, 1944)

Le cuirassé USS Missouri, d'abord déployé pendant la Seconde Guerre Mondiale fut aussi déployé pendant la Guerre du Golfe.

USS Ohio (États-Unis, 1979)

La propulsion nucléaire fut utilisée pour la première fois par les Etats-Unis au milieu du XXème siècle pour faire fonctionner les sous-marins.

USS Tarawa LHA-1 (1976)

A partir des années 1940, les porte avions de plus en plus gros devinrent les maîtres des océans.

Added to your cart.