L’évolution du stockage de données

L’évolution du stockage de données

La capacité des appareils de stockage de données a augmenté à un rythme incroyable tout au long des dernières décennies.

Technologie

Mots clés

stockage de données, appareil de stockage de données, données, carte perforée, cassette magnétique, disquette, disque optique, clé USB, carte SD, Disque dur, SSD, Carte Hollerith, CD, DVD, carte mémoire, centre informatique, service nuage, octet, mégaoctet, kilooctet, téraoctet, capacité, capacité de mémoire, Blu-ray, information, traitement d'informations, laser, technologie, technologie de l'information

Extras similaires

Scènes

Appareils de stockage de données

Développement

  • informatique en nuage

Animation

  • carte perforée
  • bande magnétique
  • disquettes
  • disques optiques
  • clés USB
  • cartes SD
  • disque dur
  • SSD
  • Carte Hollerith
  • (1890 - 1960)
  • 18,7 cm x 8,3 cm
  • 45 colonnes, 12 lignes
  • 80 octets (O)
  • (1952 – 1970)
  • 10 mégaoctets (Mo)
  • (1970 – 1990)
  • 625 kilooctets (Ko)
  • 1,44 mégaoctets (Mo)
  • 1,2 mégaoctets (Mo)
  • (1981 – présent)
  • 650 mégaoctets (Mo)
  • 4,7 gigaoctets (Go)
  • 25 gigaoctets (Go)
  • (2000 - présent)
  • 1 à 256 gigaoctets (Go)
  • (1994 – présent)
  • 1-64 gigaoctets (Go)

Narration

Le stockage de données, à proprement parler, avait déjà commencé à la préhistoire avec les peintures rupestres et continua à l'antiquité avec les tablettes en terre cuite et les papyrus. Cependant, au fil des siècles, la quantité d'information à stocker a été multipliée, ainsi, de nouvelles méthodes et appareils sont apparus.
Au sens moderne, le stockage de données a commencé avec les cartes à trous. L'histoire de celles ci commença avec le recensement américain de 1890. La carte à trous en carton de 0.17mm d'épaisseur développée par Herman Hollerith fut standardisée en 1928. Les premières cartes contenaient 45 colonnes et 12 lignes. Elles étaient faites en perçant des trous à des endroits prédéterminés, codant un caractère par colonne sur chaque rangée.
Dans les années 1960, le stockage de données magnétique a commencé a remplacer les cartes à trous et les cassettes à trous. La première forme de stockage magnétique populaire était la bande magnétique. Elle fournissait une façon sûre de sauvegarder de grandes quantités de données. Le seul inconvénient de ce type était l'accès série. La bande magnétique est encore utilisée dans le stockage de données d'archives sur le long terme.
L'étape suivante du développement du stockage magnétique fut la disquette. Leur avantage le plus important était l'accès aléatoire, ce qui signifiait un accès plus rapide aux données stockées. Elles étaient stockées en disques concentriques qui étaient divisées en secteurs, un secteurs étant réservé au FAT, la table d'allocations. Elles furent produites dans de différentes tailles et capacités.
Le premier disque de stockage optique est apparu dans les années 1980 et ils ont remplacé ensuite les disques magnétiques. Les données sont stockées sur des supports lisibles optiques qui utilisent la capacité de réflexion de la lumière. Ces disques sont gravés et lus par des faisceaux lasers. Le premier type de disque optique utilisait un faisceau laser rouge, comme les CD et les DVD qui sont apparus plus tard et avaient des capacités supérieures. Le type de stockage optique le plus avancé est actuellement le Blu-Ray, qui utilise un faisceau laser bleu et a une capacité de 25Go.
Les appareils de stockage les plus populaires actuellement sont les clés USB. Elles sont produites sous différentes formes. Elles sont composées d'une puce de mémoire flash et d'une interface USB enfermées dans une petite boite. Elles sont rapides et faciles à utiliser, et elles ont une grande capacité. Les disquettes ont fini par être abandonnées à cause du développement des clés USB.
Comme le prix des circuits intégrés a diminué, les appareils photo numériques, les caméscopes numériques et les téléphones portables se sont répandus. Ces appareils utilisent des cartes mémoires pour stocker leurs données. Ces petites cartes sont aussi fabriquées dans des tailles et capacités différentes.
Tout au long des 100 dernières années, le stockage de données informatiques s'est grandement développé, surtout en termes de capacité. Le taux de développement est en augmentation, nous retrouverons donc certainement dans le futur de plus petits appareils aux capacités plus élevées.

Extras similaires

Comment ça marche? - Les lecteurs de disques optiques

Cette animation explique le fonctionnement et la structure des différent types de lecteurs de disques optiques.

Le disque dur

Les disques durs des ordinateurs sont des appareils de stockage magnétiques.

L’ordinateur de bureau

Cette animation explique la structure et les périphériques les plus importants des ordinateurs de bureau.

L’ordinateur portable et ses périphériques

Une grande quantité de divers périphériques peuvent être utilisée avec un ordinateur portable.

Comment ça marche? - Le téléphone portable

Cette animation explique comment les téléphones portables fonctionnent.

Comment ça marche? - Les réseaux informatiques

Internet nous permet de transmettre rapidement des données sur de grandes distances.

Les cartes à circuit imprimé

Ce sont des circuits imprimés petits et fabriqués en série.

Added to your cart.