L’effet de serre

L’effet de serre

L'activité humaine augmente l'effet de serre et cela entraine le réchauffement climatique.

Géographie

Mots clés

effet de serre, réchauffement climatique, changement climatique, désertification, élévation du niveau de la mer, absorption de chaleur, réflexion, radiations reçues, radiations émises, gaz atmosphériques, gaz à effet de serre, dioxyde de carbone, méthane, oxyde d'azote, vapeur d'eau, agriculture, industrie, transport, activité humaine, atmosphère, air, Terre, niveau de la mer, Soleil, nuage, localité, déchet, glacier, société, nature, géographie

Extras similaires

Scènes

Effet de serre

La plupart des radiations solaires à ondes courtes traversent l'atmosphère terrestre sans rencontrer d'obstacles et sont ensuite absorbées par la surface, ce qui fait augmenter la température de cette dernière.
La surface chaude émet des radiations thermiques à ondes longues qui sont absorbées par l'atmosphère.
Par conséquent, une partie non négligeable de la chaleur émise est retenue par l'atmosphère - et non par l'air, mais par la vapeur d'eau et les gaz à effet de serre. L'effet de serre est basé sur la capacité de l'atmosphère à retenir la chaleur.

La dénomination provient des serres utilisées par l'agriculture, dans lesquelles un processus similaire se déroule. Dans les serres, c'est le verre ou le plastique qui les recouvre qui retient la chaleur.

Si il n'y avait pas d'effet de serre naturel sur Terre, la température serait de 35°C inférieure à la température actuelle, notre planète serait couverte de glace, avec une température moyenne de -20°C. Quand la quantité de gaz à effet de serre de l'atmosphère augmente, la température moyenne de la Terre augmente.

La majorité des gaz responsables de l'effet de serre, comme la vapeur d'eau, le dioxyde de carbone, le méthane ou l'oxyde d'azote sont naturellement présents dans l'atmosphère. Cependant lors des cent dernières années, de nombreux gaz sont apparus dans l'atmosphère, ou bien leur présence augmenta, ce qui normalement ne se produirait pas de manière naturelle dans l'atmosphère. Tout cela augmente l'effet de serre, ce qui piège plus de chaleur dans l'atmosphère.

La calotte glaciaire a commencé à fondre sous l'effet du réchauffement climatique, ce qui a engendré une augmentation du niveau des mers. Cela a posé une menace pour de nombreuses villes côtières. Le nombre de tempêtes et d'ouragans est en augmentation, la météo devient imprévisible, la désertification se produit de plus en plus régulièrement, les feux de forêts de plus en plus fréquents et de nombreuses espèces d'animaux sont menacées.

Avec le réchauffement de la Terre, la taille des régions gelées en permanence va diminuer et du méthane va être libéré dans l’atmosphère. Puisque le méthane est un gaz à effet de serre plus puissant que le dioxyde de carbone, il piège plus de chaleur. Le méthane retrouvé dans le permafrost s’est accumulé dans les bourbiers gelés lors de la dernière période glaciaire. Avec la fonte du permafrost, l’hydrate de méthane fond aussi et est libéré dans l’atmosphère. Une surpression causée par ce gaz engendre une explosion à certains endroits du sol, créant un cratère. Le méthane est libéré en grandes quantités non seulement de la terre ferme mais aussi des sédiments en fonte des mers polaires. Le taux de réchauffement climatique va probablement augmenter plus rapidement avec la libération de méthane dans l’atmosphère.

Définition des notions:

Radiations reçues: ce sont des radiations solaires électromagnétiques qui arrivent sur la surface de la Terre. Elles sont converties en énergie thermique à la surface et contribuent à réchauffer le sol et l'air (indirectement)

Réflexion: Les radiations solaires électromagnétiques sont réfléchies vers l'espace interplanétaire par des particules de vapeur d'eau, de glace ou de pollution qui sont plus grandes que la longueur d'onde de la radiation.

Absorption de chaleur: Une petite partie des radiations solaires sont absorbées par les éléments de l'atmosphère, ce qui engendre un faible réchauffement. L'ozone absorbe les radiations ultraviolettes alors que la vapeur d'eau et le dioxyde de carbone absorbent les radiations infrarouge.

Radiations émises: La surface de la Terre, réchauffée par les radiations solaires reçues, transmettant la chaleur à l'air situé au dessus par des radiations thermiques à ondes longues.

Gaz à effet de serre: Gaz qui jouent un rôle important dans l'effet de serre: le dioxyde de carbone, le méthane, les oxydes d'azote, les fréons et l'ozone dans la troposphère.

Atmosphère

La plupart des radiations solaires à ondes courtes traversent l'atmosphère terrestre sans rencontrer d'obstacles et sont ensuite absorbées par la surface, ce qui fait augmenter la température de cette dernière.
La surface chaude émet des radiations thermiques à ondes longues qui sont absorbées par l'atmosphère.
Par conséquent, une partie non négligeable de la chaleur émise est retenue par l'atmosphère - et non par l'air, mais par la vapeur d'eau et les gaz à effet de serre. L'effet de serre est basé sur la capacité de l'atmosphère à retenir la chaleur.

La dénomination provient des serres utilisées par l'agriculture, dans lesquelles un processus similaire se déroule. Dans les serres, c'est le verre ou le plastique qui les recouvre qui retient la chaleur.

Si il n'y avait pas d'effet de serre naturel sur Terre, la température serait de 35°C inférieure à la température actuelle, notre planète serait couverte de glace, avec une température moyenne de -20°C. Quand la quantité de gaz à effet de serre de l'atmosphère augmente, la température moyenne de la Terre augmente.

La majorité des gaz responsables de l'effet de serre, comme la vapeur d'eau, le dioxyde de carbone, le méthane ou l'oxyde d'azote sont naturellement présents dans l'atmosphère. Cependant lors des cent dernières années, de nombreux gaz sont apparus dans l'atmosphère, ou bien leur présence augmenta, ce qui normalement ne se produirait pas de manière naturelle dans l'atmosphère. Tout cela augmente l'effet de serre, ce qui piège plus de chaleur dans l'atmosphère.

La calotte glaciaire a commencé à fondre sous l'effet du réchauffement climatique, ce qui a engendré une augmentation du niveau des mers. Cela a posé une menace pour de nombreuses villes côtières. Le nombre de tempêtes et d'ouragans est en augmentation, la météo devient imprévisible, la désertification se produit de plus en plus régulièrement, les feux de forêts de plus en plus fréquents et de nombreuses espèces d'animaux sont menacées.

Avec le réchauffement de la Terre, la taille des régions gelées en permanence va diminuer et du méthane va être libéré dans l’atmosphère. Puisque le méthane est un gaz à effet de serre plus puissant que le dioxyde de carbone, il piège plus de chaleur. Le méthane retrouvé dans le permafrost s’est accumulé dans les bourbiers gelés lors de la dernière période glaciaire. Avec la fonte du permafrost, l’hydrate de méthane fond aussi et est libéré dans l’atmosphère. Une surpression causée par ce gaz engendre une explosion à certains endroits du sol, créant un cratère. Le méthane est libéré en grandes quantités non seulement de la terre ferme mais aussi des sédiments en fonte des mers polaires. Le taux de réchauffement climatique va probablement augmenter plus rapidement avec la libération de méthane dans l’atmosphère.

Définition des notions:

Radiations reçues: ce sont des radiations solaires électromagnétiques qui arrivent sur la surface de la Terre. Elles sont converties en énergie thermique à la surface et contribuent à réchauffer le sol et l'air (indirectement)

Réflexion: Les radiations solaires électromagnétiques sont réfléchies vers l'espace interplanétaire par des particules de vapeur d'eau, de glace ou de pollution qui sont plus grandes que la longueur d'onde de la radiation.

Absorption de chaleur: Une petite partie des radiations solaires sont absorbées par les éléments de l'atmosphère, ce qui engendre un faible réchauffement. L'ozone absorbe les radiations ultraviolettes alors que la vapeur d'eau et le dioxyde de carbone absorbent les radiations infrarouge.

Radiations émises: La surface de la Terre, réchauffée par les radiations solaires reçues, transmettant la chaleur à l'air situé au dessus par des radiations thermiques à ondes longues.

Gaz à effet de serre: Gaz qui jouent un rôle important dans l'effet de serre: le dioxyde de carbone, le méthane, les oxydes d'azote, les fréons et l'ozone dans la troposphère.

Effet de serre naturel

La plupart des radiations solaires à ondes courtes traversent l'atmosphère terrestre sans rencontrer d'obstacles et sont ensuite absorbées par la surface, ce qui fait augmenter la température de cette dernière.
La surface chaude émet des radiations thermiques à ondes longues qui sont absorbées par l'atmosphère.
Par conséquent, une partie non négligeable de la chaleur émise est retenue par l'atmosphère - et non par l'air, mais par la vapeur d'eau et les gaz à effet de serre. L'effet de serre est basé sur la capacité de l'atmosphère à retenir la chaleur.

La dénomination provient des serres utilisées par l'agriculture, dans lesquelles un processus similaire se déroule. Dans les serres, c'est le verre ou le plastique qui les recouvre qui retient la chaleur.

Si il n'y avait pas d'effet de serre naturel sur Terre, la température serait de 35°C inférieure à la température actuelle, notre planète serait couverte de glace, avec une température moyenne de -20°C. Quand la quantité de gaz à effet de serre de l'atmosphère augmente, la température moyenne de la Terre augmente.

La majorité des gaz responsables de l'effet de serre, comme la vapeur d'eau, le dioxyde de carbone, le méthane ou l'oxyde d'azote sont naturellement présents dans l'atmosphère. Cependant lors des cent dernières années, de nombreux gaz sont apparus dans l'atmosphère, ou bien leur présence augmenta, ce qui normalement ne se produirait pas de manière naturelle dans l'atmosphère. Tout cela augmente l'effet de serre, ce qui piège plus de chaleur dans l'atmosphère.

La calotte glaciaire a commencé à fondre sous l'effet du réchauffement climatique, ce qui a engendré une augmentation du niveau des mers. Cela a posé une menace pour de nombreuses villes côtières. Le nombre de tempêtes et d'ouragans est en augmentation, la météo devient imprévisible, la désertification se produit de plus en plus régulièrement, les feux de forêts de plus en plus fréquents et de nombreuses espèces d'animaux sont menacées.

Avec le réchauffement de la Terre, la taille des régions gelées en permanence va diminuer et du méthane va être libéré dans l’atmosphère. Puisque le méthane est un gaz à effet de serre plus puissant que le dioxyde de carbone, il piège plus de chaleur. Le méthane retrouvé dans le permafrost s’est accumulé dans les bourbiers gelés lors de la dernière période glaciaire. Avec la fonte du permafrost, l’hydrate de méthane fond aussi et est libéré dans l’atmosphère. Une surpression causée par ce gaz engendre une explosion à certains endroits du sol, créant un cratère. Le méthane est libéré en grandes quantités non seulement de la terre ferme mais aussi des sédiments en fonte des mers polaires. Le taux de réchauffement climatique va probablement augmenter plus rapidement avec la libération de méthane dans l’atmosphère.

Définition des notions:

Radiations reçues: ce sont des radiations solaires électromagnétiques qui arrivent sur la surface de la Terre. Elles sont converties en énergie thermique à la surface et contribuent à réchauffer le sol et l'air (indirectement)

Réflexion: Les radiations solaires électromagnétiques sont réfléchies vers l'espace interplanétaire par des particules de vapeur d'eau, de glace ou de pollution qui sont plus grandes que la longueur d'onde de la radiation.

Absorption de chaleur: Une petite partie des radiations solaires sont absorbées par les éléments de l'atmosphère, ce qui engendre un faible réchauffement. L'ozone absorbe les radiations ultraviolettes alors que la vapeur d'eau et le dioxyde de carbone absorbent les radiations infrarouge.

Radiations émises: La surface de la Terre, réchauffée par les radiations solaires reçues, transmettant la chaleur à l'air situé au dessus par des radiations thermiques à ondes longues.

Gaz à effet de serre: Gaz qui jouent un rôle important dans l'effet de serre: le dioxyde de carbone, le méthane, les oxydes d'azote, les fréons et l'ozone dans la troposphère.

Effet de serre augmenté

La plupart des radiations solaires à ondes courtes traversent l'atmosphère terrestre sans rencontrer d'obstacles et sont ensuite absorbées par la surface, ce qui fait augmenter la température de cette dernière.
La surface chaude émet des radiations thermiques à ondes longues qui sont absorbées par l'atmosphère.
Par conséquent, une partie non négligeable de la chaleur émise est retenue par l'atmosphère - et non par l'air, mais par la vapeur d'eau et les gaz à effet de serre. L'effet de serre est basé sur la capacité de l'atmosphère à retenir la chaleur.

La dénomination provient des serres utilisées par l'agriculture, dans lesquelles un processus similaire se déroule. Dans les serres, c'est le verre ou le plastique qui les recouvre qui retient la chaleur.

Si il n'y avait pas d'effet de serre naturel sur Terre, la température serait de 35°C inférieure à la température actuelle, notre planète serait couverte de glace, avec une température moyenne de -20°C. Quand la quantité de gaz à effet de serre de l'atmosphère augmente, la température moyenne de la Terre augmente.

La majorité des gaz responsables de l'effet de serre, comme la vapeur d'eau, le dioxyde de carbone, le méthane ou l'oxyde d'azote sont naturellement présents dans l'atmosphère. Cependant lors des cent dernières années, de nombreux gaz sont apparus dans l'atmosphère, ou bien leur présence augmenta, ce qui normalement ne se produirait pas de manière naturelle dans l'atmosphère. Tout cela augmente l'effet de serre, ce qui piège plus de chaleur dans l'atmosphère.

La calotte glaciaire a commencé à fondre sous l'effet du réchauffement climatique, ce qui a engendré une augmentation du niveau des mers. Cela a posé une menace pour de nombreuses villes côtières. Le nombre de tempêtes et d'ouragans est en augmentation, la météo devient imprévisible, la désertification se produit de plus en plus régulièrement, les feux de forêts de plus en plus fréquents et de nombreuses espèces d'animaux sont menacées.

Avec le réchauffement de la Terre, la taille des régions gelées en permanence va diminuer et du méthane va être libéré dans l’atmosphère. Puisque le méthane est un gaz à effet de serre plus puissant que le dioxyde de carbone, il piège plus de chaleur. Le méthane retrouvé dans le permafrost s’est accumulé dans les bourbiers gelés lors de la dernière période glaciaire. Avec la fonte du permafrost, l’hydrate de méthane fond aussi et est libéré dans l’atmosphère. Une surpression causée par ce gaz engendre une explosion à certains endroits du sol, créant un cratère. Le méthane est libéré en grandes quantités non seulement de la terre ferme mais aussi des sédiments en fonte des mers polaires. Le taux de réchauffement climatique va probablement augmenter plus rapidement avec la libération de méthane dans l’atmosphère.

Définition des notions:

Radiations reçues: ce sont des radiations solaires électromagnétiques qui arrivent sur la surface de la Terre. Elles sont converties en énergie thermique à la surface et contribuent à réchauffer le sol et l'air (indirectement)

Réflexion: Les radiations solaires électromagnétiques sont réfléchies vers l'espace interplanétaire par des particules de vapeur d'eau, de glace ou de pollution qui sont plus grandes que la longueur d'onde de la radiation.

Absorption de chaleur: Une petite partie des radiations solaires sont absorbées par les éléments de l'atmosphère, ce qui engendre un faible réchauffement. L'ozone absorbe les radiations ultraviolettes alors que la vapeur d'eau et le dioxyde de carbone absorbent les radiations infrarouge.

Radiations émises: La surface de la Terre, réchauffée par les radiations solaires reçues, transmettant la chaleur à l'air situé au dessus par des radiations thermiques à ondes longues.

Gaz à effet de serre: Gaz qui jouent un rôle important dans l'effet de serre: le dioxyde de carbone, le méthane, les oxydes d'azote, les fréons et l'ozone dans la troposphère.

Fonte des calottes glaciaires

La plupart des radiations solaires à ondes courtes traversent l'atmosphère terrestre sans rencontrer d'obstacles et sont ensuite absorbées par la surface, ce qui fait augmenter la température de cette dernière.
La surface chaude émet des radiations thermiques à ondes longues qui sont absorbées par l'atmosphère.
Par conséquent, une partie non négligeable de la chaleur émise est retenue par l'atmosphère - et non par l'air, mais par la vapeur d'eau et les gaz à effet de serre. L'effet de serre est basé sur la capacité de l'atmosphère à retenir la chaleur.

La dénomination provient des serres utilisées par l'agriculture, dans lesquelles un processus similaire se déroule. Dans les serres, c'est le verre ou le plastique qui les recouvre qui retient la chaleur.

Si il n'y avait pas d'effet de serre naturel sur Terre, la température serait de 35°C inférieure à la température actuelle, notre planète serait couverte de glace, avec une température moyenne de -20°C. Quand la quantité de gaz à effet de serre de l'atmosphère augmente, la température moyenne de la Terre augmente.

La majorité des gaz responsables de l'effet de serre, comme la vapeur d'eau, le dioxyde de carbone, le méthane ou l'oxyde d'azote sont naturellement présents dans l'atmosphère. Cependant lors des cent dernières années, de nombreux gaz sont apparus dans l'atmosphère, ou bien leur présence augmenta, ce qui normalement ne se produirait pas de manière naturelle dans l'atmosphère. Tout cela augmente l'effet de serre, ce qui piège plus de chaleur dans l'atmosphère.

La calotte glaciaire a commencé à fondre sous l'effet du réchauffement climatique, ce qui a engendré une augmentation du niveau des mers. Cela a posé une menace pour de nombreuses villes côtières. Le nombre de tempêtes et d'ouragans est en augmentation, la météo devient imprévisible, la désertification se produit de plus en plus régulièrement, les feux de forêts de plus en plus fréquents et de nombreuses espèces d'animaux sont menacées.

Avec le réchauffement de la Terre, la taille des régions gelées en permanence va diminuer et du méthane va être libéré dans l’atmosphère. Puisque le méthane est un gaz à effet de serre plus puissant que le dioxyde de carbone, il piège plus de chaleur. Le méthane retrouvé dans le permafrost s’est accumulé dans les bourbiers gelés lors de la dernière période glaciaire. Avec la fonte du permafrost, l’hydrate de méthane fond aussi et est libéré dans l’atmosphère. Une surpression causée par ce gaz engendre une explosion à certains endroits du sol, créant un cratère. Le méthane est libéré en grandes quantités non seulement de la terre ferme mais aussi des sédiments en fonte des mers polaires. Le taux de réchauffement climatique va probablement augmenter plus rapidement avec la libération de méthane dans l’atmosphère.

Définition des notions:

Radiations reçues: ce sont des radiations solaires électromagnétiques qui arrivent sur la surface de la Terre. Elles sont converties en énergie thermique à la surface et contribuent à réchauffer le sol et l'air (indirectement)

Réflexion: Les radiations solaires électromagnétiques sont réfléchies vers l'espace interplanétaire par des particules de vapeur d'eau, de glace ou de pollution qui sont plus grandes que la longueur d'onde de la radiation.

Absorption de chaleur: Une petite partie des radiations solaires sont absorbées par les éléments de l'atmosphère, ce qui engendre un faible réchauffement. L'ozone absorbe les radiations ultraviolettes alors que la vapeur d'eau et le dioxyde de carbone absorbent les radiations infrarouge.

Radiations émises: La surface de la Terre, réchauffée par les radiations solaires reçues, transmettant la chaleur à l'air situé au dessus par des radiations thermiques à ondes longues.

Gaz à effet de serre: Gaz qui jouent un rôle important dans l'effet de serre: le dioxyde de carbone, le méthane, les oxydes d'azote, les fréons et l'ozone dans la troposphère.

Narration

La Terre reçoit du Soleil des radiations à ondes courtes et très puissantes. Une petite portion de ces radiations électromagnétiques est réfléchie vers l'espace, mais la plupart traversent l'atmosphère et atteint donc la surface de la Terre.

En atteignant la surface de la Terre, certaines des ces radiations sont réfléchies alors que le reste est absorbé. Par conséquent la Terre se réchauffe et renvoie de la chaleur vers l'atmosphère. Cette radiation thermique faiblement énergétique consiste de longueur d'ondes longues et elle réchauffe l'air. Les gaz à effet de serre piègent la chaleur émise par la surface de la Terre, donc les radiations sont d'abord absorbées et ensuite ré-émises. Ce processus est similaire à celui qui se déroule dans une serre, quand la surface de verre possède la même fonction que les gaz à effet de serre.

Une fois que les rayons du Soleil traversent le verre, ils sont absorbés par le sol et sont ré-émis sous forme de chaleur. La chaleur est piégée à l'intérieur de la serre ce qui engendre une hausse significative de la température. Si il n'y avait pas d'effet de serre naturel sur Terre, la température serait de 35 degrés inférieure à celle que nous connaissons.

La majorité des gaz responsables de l'effet de serre, comme la vapeur d'eau, le dioxyde de carbone, le méthane ou l'oxyde d'azote sont naturellement présents dans l'atmosphère. Cependant lors des cent dernières années, de nombreux gaz sont apparus dans l'atmosphère, ou bien leur présence augmenta, ce qui normalement ne se produirait pas de manière naturelle dans l'atmosphère. Tout cela augmente l'effet de serre, ce qui piège plus de chaleur dans l'atmosphère.

La combustion de pétrole, de gaz et de charbon génère de grandes quantités de dioxyde de carbone. Les centrales thermiques, l'industrie et les moyens de transport sont aussi responsables de la production de dioxyde de carbone. La déforestation est aussi un facteur important dans l'augmentation de la concentration en dioxyde de carbone, car la végétation absorbe le dioxyde de carbone. Les gaz non-naturels sont principalement générés par des activités industrielles sous forme de solvants, d'agents moussants, de dégraissants ou de matières isolantes. Le méthane est un résultat de processus de pourrissement associés à l'agriculture intensive, comme la culture du riz ou l'élevage. Le traitement des déchets et des eaux sont aussi responsables de la production de méthane. L'oxyde d'azote se forme quand des substances azotéesc omme les engrais, se décomposent.

Quelques scientifiques contestent l'idée que le changement climatique et le réchauffement climatique sont liés à l'augmentation significative des concentrations de gaz à effet de serre. Selon eux, c'est un processus naturel.

La calotte glaciaire a commencé à fondre sous l'effet du réchauffement climatique, ce qui a engendré une augmentation du niveau des mers. Cela a posé une menace pour de nombreuses villes côtières. Le nombre de tempêtes et d'ouragans est en augmentation, la météo devient imprévisible, la désertification se produit de plus en plus régulièrement, les feux de forêts de plus en plus fréquents et de nombreuses espèces d'animaux sont menacées.

Extras similaires

Les montagnes de bloc de faille érodées

Nous pouvons rencontrer les restes des systèmes montagneux Varisques et Calédonien presque...

Le cycle du carbone

Lors de la photosynthèse, le carbone est fixé dans la matière organique, alors que lors...

The East African Rift

The Great Rift Valley in East Africa was formed as a result of the movement of tectonic plates.

L'atmosphère

L'atmosphère nous entoure où que nous soyons sur la planète. Nous considérons sa présence comme...

La formation des nuages

Lorsque la température de l'air qui se refroidit atteint le point de rosée, la vapeur d'eau...

La karstification

La dissolution du calcaire engendre le développement des formations de karst

Comment se forme le sol ?

Cette leçon présente la formation du sol, les composantes du sol et la protection du sol.

The permafrost

The boundary of the permanently frozen region is retracting due to global warming.

Added to your cart.