Fonctionnement du canon (XVIIIe siècle)

Fonctionnement du canon (XVIIIe siècle)

Parmis les armes à feu rencontrées au début de l'époque moderne, le canon, qu'on pouvait utiliser aussi bien sur la terre ferme que sur l'eau, était d'une importance clé.

Histoire

Mots clés

canon, fonctionnement du canon, artillerie, tube, pied du canon, boulet de canon, poudre à canon, fusible, boutefeux, arme, histoire moderne, poussée, bourre

Extras similaires

Scènes

Artillerie

Arme à feu mise sur un lit

Le canon est une pièce d'artillerie faisant partie des armes à feu tubulaire.
Son histoire se lie étroitement à l'utilisation de la poudre noire, inventée par les Chinois. Elle est sûrement arrivée en Europe par l'intermédiaire des Arabes et des Mongols.

L'une de ses premières actions d'artillerie – qui peut être prouvée – s'est passée lors de la guerre de cent ans livrée par les Anglais et les Français. En Hongrie, il est apparu la première fois – égelement au 14e siècle – dans l'armée de roi Louis Ier dit Louis le Grand.
Au début ils l'ont utilisé pour assiéger des forteresses et des châteaux. Ensuite, il est aussi apparu dans des combats, où il était censé troubler la force armée de l'ennemi. Au 16e siècle, ils sont aussi apparus sur des navires de guerre et, avec les colonisateurs, ils sont allés dans tous les coins de la Terre.

Durant son développement, sa masse est diminuée, mais son rendement a cru (tout d'abord grâce à l'apparition de l'acier). Beaucoup de types de canon se sont développés. De nos jours, les armées modernes utilisent aussi ce type d'artillerie.

Bombardement

Structure du canon

  • tube
  • pied du canon
  • fusible
  • baïonnette

Structure et fonctionnement

L'élément structural le plus important de canon est la tube. Au début, il était en bronze, plus tard en cuivre, puis en fer. Au 19e siècle est apparu l'acier comme matière première de la fonte des canons. Au point de vue de la longeur et du diamètre du tube, la palette des pièces d'artillerie faites au cours des siècles est très variée.
La deuxième partie importante de la structure est l'armature (chevalet, pied). Le nom de l'arme aussi vient probablement de là (« lit »). Il en existe plusieurs types selon l'usage. Fondamentalement, on distingue des pieds fixes et des pieds mobiles.

À l'emplissement de canon, tout d'abord on ajoutait de la poudre, Après quoi on y mettait le projectile (le boulet de canon). À la fin, c'est la bourre qui donnait (mot pour mot) la couche de clôture. La mèche allumée faisait s'enflammer la poudre puis l'explosion a exerçait une immense poussée sur le projectile.
Le projectile quittait le tube à une grande vitesse, et si le projectile est plat, il suit une certaine trajectoire et atterit à longue distance.

Section du canon

  • tube
  • pied du canon
  • poudre noire
  • bouche du canon
  • boulet de canon
  • bourre
  • fusible
  • baïonnette
  • barre tassée
  • cuillère à poudre
  • boutefeux

Fonctionnement du canon

Narration

La première étape consistait à remplir le canon de poudre avec une cuillère. La poudre était ensuite tassée et la bourre était ajoutée dans le tube avec une barre tassée. Ensuite, un boulet était chargé dans le tube. Le chargement était verrouillé par une autre bourre. Après avoir visé, c'est-à-dire placé le tube dans la position de tir appropriée, un boutefeux était inséré dans la baïonnette, un trou qui connectait la source de chaleur et la poudre a canon placée a l'intérieur. L'explosion de la poudre produisait une énorme poussée sur le projectile, qui quittait le tube a une vitesse élevée, souvent en projetant le canon, qui n'était pas fixé, en arrière.

Extras similaires

Le canon naval (XVIIe siècle)

Les canons étaient aussi utilisés lors des combats maritimes.

La Bastille (Paris, XVIIIe siècle)

La prison parisienne devint légendaire après la révolution de 1789.

La roue de feu

Les défenseurs du château d'Eger inventèrent une arme mortelle, une roue à eau remplie d'huile et de poudre à canon, qui s'avéra efficace contre les...

Le château de Mir (XVIIe siècle)

Le château de Mir, situé dans la ville de Mir, en Biélorussie, fut construit dans le style Gothique-Renaissance.

Le fort de chariots hussite

Les hussites ont perfectionné l'utilisation des chariots de guerre au XVe siècle.

Le Fort de Nizwa (Oman, XVIIème siècle)

La tour ronde du plus grand fort de la Péninsule Arabique avait un système de défense ingénieux.

Le Sultan ottoman

Le chef de l'Empire Ottoman était le sultan, seigneur de la vie et de la mort.

Le Tsar Russe Pierre Ier et sa femme

Influencé par l´Europe de l´Ouest, le Tsar essaya de moderniser l´Empire Russe.

Les armes de la Première Guerre Mondiale

De nombreuses évolutions de la technologie militaire sont nées durant la Première Guerre Mondiale, à cause du développement de nouvelles armes.

Les guerres napoléoniennes

Napoléon Ier, qui s'est couronné empereur lui-même, était l’un des commandants militaires les plus exceptionnels de l'histoire.

Les inventions de Léonard de Vinci - le véhicule blindé

La conception du véhicule blindé considère les exigences militaires les plus importantes : fiabilité, portabilité, et importante puissance de feu.

Les inventions de Léonard de Vinci - les machines de guerre

Léonard de Vinci conçut une grande diversité de machines d'artillerie.

Malle-poste (XIXe siècle)

Avant l'apparition des véhicules à moteurs, les lettres et les colis étaient délivrés par des charrettes tirées par des chevaux.

Soldats de la guerre de Sécession

La guerre de Sécession fut combattue entre la Confédération sudiste et l'Union.

Char léger 38 M Toldi

Ce char léger fut utilisée par l'Armée Royale Hongroise durant la Seconde Guerre Mondiale

Le siège de Belgrade (4 au 22 juillet 1456)

Ce fut une bataille majeure des guerres ottomano-hongroises du XVe siècle. Sa mémoire est préservée par les cloches de midi qui sonnent encore chaque jour...

Les blindés (Première Guerre Mondiale)

Les blindés développés au milieu des années 1910 devinrent rapidement les armes plus plus importantes des opérations militaires terrestres.

Les blindés (Seconde Guerre Mondiale)

C'étaient les personnages principaux de la Seconde Guerre Mondiale.

Château gothique de forme carrée (Gyula, Hongrie)

C'est un château de brique du sud-est de la Hongrie, ses plus anciennes parties furent probablement construites à la fin du XIVe siècle.

Le château d’Eger

Le château d'Eger reçu sa forme finale et devint un élément important de la nouvelle chaîne de forts frontaliers au XVIe siècle.

Le Stoïque Soldat de plomb

Le personnage légendaire d'Andersen prend vie dans un diorama.

Les soldats de la révolution hongroise de 1848-1849

Les participants principaux des batailles de la révolution hongroise de 1848 étaient les soldats hongrois, autrichiens et russes.

Added to your cart.