Cuirassé (HMS Dreadnought, 1906)

Cuirassé (HMS Dreadnought, 1906)

Le HMS Dreadnought révolutionna la construction de cuirassés au XXème siècle.

Technologie

Mots clés

cuirassé, Dreadnought, transport maritime, navigation, marine, tourelle, salve, bataille, canon, tube à torpille, pont, poupe, canot de sauvetage, ancre, premier mât, mât arrière, gouvernail, hélice, nation maritime, flotte, transport, technologie

Extras similaires

Scènes

Cuirassé Dreadnought

Le HMS Dreadnought

Le Dreadnought, qui signifie «ne craint rien» faisait la fierté de la Royal Navy. Le cuirassé, construit aux chantiers navals royaux de Portsmouth en un an, révolutionna le combat maritime et devint le modèle pour la conception de cuirassés depuis lors, dénommés les dreadnoughts.
Le HMS Dreadnought fut inauguré et mis en service en 1906, mais il ne joua pas un role significatif lors de la première guerre mondiale. Il fut mis à la retraite en 1919 et démantelé en 1923.

Le HMS Dreadnought

Vue du dessus

La structure «ne craint rien»

La forme elliptique et mince assurait la vitesse du bateau. De plus, le cuirassé était équipé d'une artillerie puissante et d'une armure épaisse. Il faisait 160m de long, 25 m de large et le tirant d'eau était de 8m. Sa puissance était fournie par la turbine à vapeur qui était actionnée par 18 chaudières Babcock & Wilcox. Parce que les vieux moteurs à vapeurs ont été remplacés par des turbines, la coque des bateaux diminua en hauteur, ce qui leur permettait de ne représenter qu'une petite cible aux bateaux ennemis. Un mât servant de transmetteur radio, deux énormes cheminées et la première superstructure étaient placées à la surface de la coque. Les tourelles de tir étaient placées de telle sorte à ce que le tir puisse être effectué dans toutes les directions. Evidemment, les 700 membres d'équipage devaient aussi se préparer aux urgences, c'est pourquoi des canots de sauvetage étaient placés sur le pont.

Armement

L'armement

Le joyau de la Marine Britannique consistait de prouesses technologiques des plus récentes, qui devançaient les anciens cuirassés. Une preuve de ceci était le fait que les anciens cuirassés sont dénommés les pré-dreadnoughts. Une des innovations des plus importantes était la puissance de l'artillerie. Les quatre lourds canons usuels furent remplacés par 10 grands (305 mm) et 27 petits (76 mm) canons. De plus, le bateau était aussi équipé de 5 torpilles (450 mm). Les canons lourds étaient montés sur 5 tours séparés. Une enveloppe blindée de 100 à 280 mm protégeait la coque du bateau, le blindage du pont faisait 75 mm d'épaisseur alors que les tourelles et la tour étaient protégés par un blindage de 280mm d'épaisseur. Bien que le HMS Dreadnought fut construit par la Marine Britannique pour dominer les Allemands, le bateau ne réussit qu'à intensifier la déjà existante course aux armements navals.

Pont

Sur le pont du cuirassé

Le HMS Dreadnought était contrôlé par la superstructure élevée devant la première cheminée. Elle abritait le pont du capitaine et la salle radio. De façon à fournir la position de tir parfait verticalement et horizontalement, les canons étaient placés sur une base pivotante (tour). L'armement, ainsi que la vitesse et la portée de combat étaient les éléments clés du bateau. La vitesse maximale était de 39km/h, soit 21 noeuds. Sa portée de combat était de 12260 km à une vitesse de 19 km/h et de 9090km à une vitesse de 34 km/h.

Salve

Construction

  • poupe
  • canot de sauvetage
  • passerelle
  • ancres
  • tourelle
  • canon de 395mm
  • premier mât
  • mât arrière
  • cheminée
  • gouvernail
  • hélices
  • une antenne radio

Animation

Fonctionnement du filet anti-torpilles

  • filet anti-torpille

Narration

Le HMS Dreadnought, qui signifie «ne craint rien» faisait la fierté de la Royal Navy. Le cuirassé, construit aux chantiers navals royaux de Portsmouth en un an, révolutionna le combat maritime et devint le modèle pour la conception de cuirassés depuis lors, dénommés les dreadnoughts. Le joyau de la Marine Britannique combinait les avancées technologiques militaires significatives de l'époque, ce qui lui permettait de devancer les précédents cuirassés. Cela est indiqué dans le fait que les anciens cuirassés sont dénommés les pré-dreadnoughts. La forme elliptique et mince assurait la vitesse du bateau. De plus, le cuirassé était équipé d'une artillerie puissante et d'une armure épaisse.

Il faisait 160m de long, 25 m de large et le tirant d'eau était de 8m. Sa puissance était fournie par la turbine à vapeur qui était actionnée par 18 chaudières Babcock & Wilcox. Parce que les vieux moteurs à vapeurs ont été remplacés par des turbines, la coque des bateaux diminua en hauteur, ce qui leur permettait de ne représenter qu'une petite cible aux bateaux ennemis.
La vitesse maximale était de 39 km/h, soit 21 noeuds. Sa portée de combat était de 12260 km à une vitesse de 19 km/h et de 9090 km à une vitesse de 34 km/h.

Un mât servant de transmetteur radio, deux énormes cheminées et la première superstructure étaient placées à la surface de la coque. Les tourelles de tir étaient placées de telle sorte à ce que le tir puisse être effectué dans toutes les directions. Evidemment, les 700 membres d'équipage devaient aussi se préparer aux urgences, c'est pourquoi des canots de sauvetage étaient placés sur le pont.

Le HMS Dreadnought était contrôlé par la superstructure élevée devant la première cheminée. Elle abritait le pont du capitaine et la salle radio.

Bien que le HMS Dreadnought fut conçu pour devancer les Allemands, le bateau ne réussit qu'à intensifier la course aux armements navals. Il fut retiré du service en 1919 et démantelé en 1923.

Extras similaires

Le croiseur Aurore (1900)

Le nom du croiseur blindé russe devint célèbre durant la révolution d'Octobre 1917.

Le pétrolier

Les pétroliers sont apparus à la fin du XIXe siècle ; ils font aujourd'hui partie des plus gros navires.

Les armes de la Première Guerre Mondiale

De nombreuses évolutions de la technologie militaire sont nées durant la Première Guerre Mondiale, à cause du développement de nouvelles armes.

Les blindés (Première Guerre Mondiale)

Les blindés développés au milieu des années 1910 devinrent rapidement les armes plus plus importantes des opérations militaires terrestres.

Soldat britannique (Première Guerre Mondiale)

Lors de la Première Guerre Mondiale, la Grande-Bretagne faisait partie de l'alliance militaire dénommée "la Triple Entente".

Sous-marin SM U-35 (Allemagne, 1912)

Les sous-marins ont un rôle important dans la guerre navale depuis la Première Guerre Mondiale.

Le bateau à vapeur (1846)

Le premier bateau à vapeur de Hongrie est entré en service en 1846.

Le Titanic (1912)

Le RMS Titanic était le plus grand paquebot de passagers au début du XXe siècle.

North River Steamboat (Clermont) (1807)

L'ingénieur Américain Robert Fulton créa le premier bateau à vapeur opérationnel.

USS Missouri (Etats-Unis, 1944)

Le cuirassé USS Missouri, d'abord déployé pendant la Seconde Guerre Mondiale fut aussi déployé pendant la Guerre du Golfe.

USS Tarawa LHA-1 (1976)

A partir des années 1940, les porte avions de plus en plus gros devinrent les maîtres des océans.

Aéroglisseur, mark III SR N4

Les aéroglisseurs sont capables de se déplacer à grande vitesse à la surface de l'eau.

Bateau de guerre anglais (XVIIIe siècle)

Les bateaux à voile anglais étaient les meilleurs bateaux entre le XVIIe et le XIXe siècle.

Porte-conteneurs

Les routes commerciales maritimes de porte-conteneurs qui sont apparues et étendues après la Seconde Guerre mondiale forment un réseau global.

Quinquérème (IIIe siècle avant JC)

Le navire de guerre aux nombreuses rangées de rameurs était le navire de guerre typique de la période hellénistique.

RMS Queen Mary 2 (2003)

Le plus grand paquebot au moment de sa construction.

Soldat allemand (Première Guerre mondiale)

Les soldats allemands de la Première Guerre Mondiale étaient bien entraînés et utilisaient des armes modernes.

Soldat Français (Première Guerre Mondiale)

Lors de la Première Guerre Mondiale, la France faisait partie de l'alliance militaire nommée "Triple Entente".

USS Ohio (États-Unis, 1979)

La propulsion nucléaire fut utilisée pour la première fois par les Etats-Unis au milieu du XXème siècle pour faire fonctionner les sous-marins.

Added to your cart.