Ara Pacis Augustae (Rome, 1er siècle avant JC)

Ara Pacis Augustae (Rome, 1er siècle avant JC)

L'Autel de la Paix, commissionné lors du règne d'Auguste, était l'une des œuvres les plus importantes de l'art romain antique.

Histoire

Mots clés

Ara Pacis, augustéen, Augustus, Ara Pacis Augustae, Pax, autel, accord de paix, Rome, Római Birodalom, Campus Martius, bâtiment, édifice, architecture, religion, relief, marbre, frise, Hispanie, Gaule, sénat, procession cérémoniale, mythologie, divinités, art, antiquité, histoire

Extras similaires

Scènes

L'autel

  • frise processionnelle (mur nord) - Cette frise processionnelle est composée de 46 figures, des lictors, des prêtres, des sénateurs et des membres de la familles impériale comme Lucius César (petit-fils d'Auguste), Julia Augustus filia (fille d'Auguste), Octavia (soeur d'Auguste) et Iullus Antonius (beau-fils d'Octavia).
  • décoration sculptée - La frise déroulante d'acanthe sur l'extérieur du mur comporte des feuilles d'acanthe, des fleurs et des oiseaux, y compris le cygne d'Apollon qui était un des préférés d'Auguste. Leur symétrie symbolise l'harmonie de la nature.
  • bordure en méandre
  • panneau du Lupercal - Ce panneau représente la scène lors de laquelle Faustulus, le berger, découvre Romulus et Remus et la louve. Pendant ce temps, Mars, le dieu de la guerre, les surveille. Le nom du panneau vient de Lupercal, la grotte de la louve.
  • entrée principale
  • panneau d'Enée - Une théorie suggère que le personnage central de ce panneau serait le héros de Trois, Enée, en train de faire une offrande aux dieux du foyer (Pénates). Cela réfère à l'Enéide de Virgile, une histoire dans laquelle Enée est censé avoir sacrifié une truie et trente cochons lors de son arrivée en Italie. Cependant, selon une théorie concurrente le personnage central de ce panneau serait Numa Pompilus, le pacifique second roi de Rome. Cela peut être justifié par le fait qu'il y a un bâtiment en arrière plan très semblable à celui du temple de Janus, avec ses portes fermées.
  • Auguste - C'était le premier empereur romain, qui régnait entre 27 avant J.C. et 14 après J.C. et qui posa les fondations de la Pax Romana, ou paix romaine.
  • monument - Comporte deux parties, l'autel en tant que tel posé sur un podium à marches et le mur. Les côtés du monument rectangulaire de 4,6 m de haut mesurent 11,62 m et 10,62 m.
  • frise processionnelle (mur sud) - Cette fresque processionnelle représente, en outre de prêtres et d’autres personnages,Auguste, Marcus Vipsanianus Agrippa (beau-fils d'Auguste), Livia Drusilla (épouse d'Auguste), Tibère (fils adopté d'Auguste), Antonia (jeune nièce d'Auguste), Néron Claudius Drusus (beau-fils d'Auguste), Antonia (plus vieille nièce d'Auguste) et Cnaeus Domitius Calvinus (général d'Auguste)
  • panneau de Tellus - Entouré de symboles de fertilité et de prospérité, le personnage central assis représente une déesse, probablement la déesse de la Terre, Tellus Mater. Sur sa droite, on retrouve un personnage chevauchant un cygne représentant les vents terrestres, alors qu'à sa gauche, on retrouve un personnage assis sur un serpent de mer, représentant les vents marins. Cela implique que ces trois personnages sont peut-être une allégorie de la terre, de l'eau et de l'air. D'autres sont d'avis que le personnage central pourrait représenter Italia, Vénus (déesse de l'amour) ou Pax (déesse de la paix). La dernière théorie sur Pax peut être justifiée par le but de l'autel.
  • panneau de Rome - Le panneau représente une guerrière féminine assise sur un tas d'armes ennemies, apportant ainsi la paix. Il est généralement admis que le personnage féminin est la déesse Roma, la personnification de la ville de Rome et de l'Empire.
  • entrée

Ara Pacis Augustae

L'autel fut nommé d'après la Paix d'Auguste qui fut établie par Auguste, le premier empereur romain. Il fut commandé par le Sénat en 13 avant J.C. et la construction fut achevée en l'an 9 avant J.C. Le monument honore le retour d'Auguste de ses campagnes militaires en Espagne et en Gaule. L'autel, dédié à Pax, déesse de la paix, se dressait dans le Champ de Mars, non loin de la Via Flaminia.

L'autel en tant que tel, fait en marbre de Luna (ou marbre de Carrare), se dresse sur un podium entouré par un mur. On y voit des reliefs finement sculptés sur les surfaces interne et externe du mur. À l'extérieur des façade sud et nord du mur, où il n'y avait pas d'entrées, des frises processionnelles représentent des prêtres, des sénateurs et des officiers ainsi qu'Auguste et d'autres membres de la famille impériale. Des scènes mythologiques décorent le mur adjacent aux portes.

Les quatre panneaux principaux comportent d'importants personnages liés à la ville de Rome. Les parties basses de l'extérieur du mur sont décorées par des sculptures de plantes acanthes, dont la symétrie symbolise l'harmonie de la nature. L'intérieur du mur est décoré par des crânes de bœuf (bucrania), symbolisant les offrandes sacrificielles, et par des guirlandes entrelacées de fruits.

Après la chute de l'Empire romain, les sédiments du Tibre ont enterré le monument qui avait été sculpté par les artistes les plus talentueux de la période d'Auguste. Des fragments de l'autel furent ensuite retrouvés au XVIe siècle lors de la construction du palais.

Les reliefs de l'autel se sont brisés en morceaux et se sont retrouvés dans différents endroits. Lors de la période moderne, de plus en plus de morceaux furent trouvés. Enfin, en 1937-1938, tous les fragments furent retrouvés et collectés dans les autres parties du monde et l'autel pût être reconstruit. Actuellement, l'Autel ne se trouve pas à son emplacement original mais au Musée de l'Ara Pacis, proche du mausolée d'Auguste.

L'intérieur

  • aile latérale de l'autel - Ce bloc de sommet de style archaïque est décoré par des lions ailés (ou griffons) et des volutes (lignes en forme de spirale), démontrant une influence hellénistique.
  • mur décoré - À l'intérieur, la partie supérieure du mur est décorée de guirlandes sculptées entrelacées de fruits, et de crânes de bœufs symbolisant les sacrifices. On y voit également des bols sacrificiels (bols de libation ou paterae) en-dessus des guirlandes. La partie inférieure du mur symbolise une clôture de bois qui entourerait un autel sacrificiel traditionnel romain.
  • Vestales - Les prêtresses de Vesta surveillaient le feu sacré. Elles vivaient au temple de Vesta sur le Forum Romain. Vesta était la déesse du foyer, de la maison et de la famille ; son équivalente grecque est Hestia.
  • crâne de bœuf
  • colonne corinthienne
  • guirlande

Vue de dessus

  • podium à marches
  • autel
  • mur - L'autel à ciel ouvert est entouré d'un mur (mur d'enceinte). Il y a deux portes sur les côtés est et ouest du mur, via lesquelles on peut s'approcher de l'autel.

Animation

  • décoration sculptée - La frise déroulante d'acanthe sur l'extérieur du mur comporte des feuilles d'acanthe, des fleurs et des oiseaux, y compris le cygne d'Apollon qui était un des préférés d'Auguste. Leur symétrie symbolise l'harmonie de la nature.
  • bordure en méandre
  • entrée principale
  • Auguste - C'était le premier empereur romain, qui régnait entre 27 avant J.C. et 14 après J.C. et qui posa les fondations de la Pax Romana, ou paix romaine.
  • podium à marches
  • autel

Narration

Ara Pacis Augustae

L'autel fut nommé d'après la Paix d'Auguste qui fut établie par Auguste, le premier empereur romain. Il fut commandé par le Sénat en 13 avant J.C. et la construction fut achevée en l'an 9 avant J.C. Le monument honore le retour d'Auguste de ses campagnes militaires en Espagne et en Gaule. L'autel, dédié à Pax, déesse de la paix, se dressait dans le Champ de Mars, non loin de la Via Flaminia.

L'autel en tant que tel, fait en marbre de Luna (ou marbre de Carrare), se dresse sur un podium entouré par un mur. On y voit des reliefs finement sculptés sur les surfaces interne et externe du mur. À l'extérieur des façade sud et nord du mur, où il n'y avait pas d'entrées, des frises processionnelles représentent des prêtres, des sénateurs et des officiers ainsi qu'Auguste et d'autres membres de la famille impériale. Des scènes mythologiques décorent le mur adjacent aux portes.

Les quatre panneaux principaux représentent quelques personnages importants liés à la ville de Rome. Les parties basses de l'extérieur du mur sont décorées par des sculptures de plantes acanthes, dont la symétrie symbolise l'harmonie de la nature. L'intérieur du mur est décoré par des crânes de bœuf (bucrania), symbolisant les offrandes sacrificielles, et par des guirlandes entrelacées de fruits.

Après la chute de l'Empire romain, les sédiments du Tibre ont recouvert le monument qui avait été sculpté par les artistes les plus talentueux de la période d'Auguste. Des fragments de l'autel furent ensuite retrouvés au XVIe siècle lors de la construction du palais.

Les reliefs de l'autel se sont brisés en morceaux et se sont retrouvés dans différents endroits. Au cours de la période moderne, de plus en plus de morceaux furent trouvés. Enfin, en 1937-1938, tous les fragments furent retrouvés et collectés dans les autres parties du monde et l'autel pût être reconstruit. Actuellement, l'Autel ne se trouve pas à son emplacement original mais au Musée de l'Ara Pacis, proche du mausolée d'Auguste.

Extras similaires

Sénateur de la Rome antique et sa femme

Les sénateurs, parce qu'ils étaient les membres de la plus haute classe social de la Rome antique, portaient des toges aux bords violets.

Arc de Titus (Rome, Ier siècle)

L'arc de triomphe fut construit à l'entrée du Forum Romain, afin de commémorer la victoire de l'empereur Titus lors du siège de Jérusalem.

Circus Maximus (Rome)

L'arène de la Rome antique devint célèbre grâce aux courses de chariots qui s'y déroulaient.

Colisée (Rome, Ier siècle)

Le plus grand et plus célèbre amphithéâtre de la Rome antique fut construit au Ier siècle.

La bataille d'Actium (31 avant J.C.)

Au cours de la bataille sur les rives de Hellas, Octave remporta une victoire décisive sur Marc Antoine.

Le Panthéon (Rome, IIe siècle)

Le « temple de tous les dieux » a été construit sous le règne de l'empereur romain Hadrien.

Le théâtre de Pompée (Rome, Ier siècle avant J.C.)

Le bâtiment commandé par Pompée fut le premier théâtre permanent de la Rome antique.

Les provinces et villes de la Rome antique

Cette animation présente l'histoire de la Rome antique au fil des siècles.

Thermes de Caracalla (Rome, IIIe siècle)

Le magnifique complexe de bains de l'empereur romain a été construit au IIIe siècle après J.C.

Les Sept Merveilles du monde

Il ne subsiste aujourd'hui qu'une seule des Sept Merveilles du monde : les pyramides de Gizeh.

Added to your cart.